Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête sur l'impact des recommandations pour la pratique clinique (RPC) « Prise en charge des traumatisés crâniens graves à la phase précoce » - 01/01/03

Doi : 10.1016/S0750-7658(02)00003-5 

M.  Pierrot a ,  V.  François a ,  A. Ter  Minassian b ,  N.  Clavier c ,  G.  Boulard b ,  L.  Beydon a * *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif - Évaluer par une enquête, l'impact des recommandations pour la pratique clinique (RPC) sur la prise en charge des traumatismes crâniens graves, auprès des centres qui prennent en charge ces patients.

Type d'étude - Enquête nationale.

Méthodes - 182 centres ont répondu (73 %).

Résultats - 111 centres ont déclaré prendre en charge des traumatisés crâniens graves (TCG). Soixante-huit pour cent des médecins de ces équipes ont lu les RPC. La moitié d'entre eux déclarent qu'elles leur ont apporté des informations utiles. Ces centres ont déclaré ne pas être en mesure de surveiller la pression intracrânienne du fait de l'absence de neurochirurgien sur place alors que tous les centres disposant d'un neurochirurgien mesurent la pression intracrânienne. Soixante-seize pour cent des centres ont de sérieuses difficultés pour trouver un site prenant en charge les patients en sortie de réanimation. L'application des principaux items de la RPC a été analysée. Soixante-quatorze pour cent des centres ont répondu que la prise en charge des TCG s'est globalement améliorée dans leur région, ces dernières années.

Conclusion - Ces RPC ont eu un réel impact sur les pratiques et semble avoir fourni aux cliniciens des données utiles. La surveillance de la pression intracrânienne et la prise en charge dans les suites de la réanimation posent encore un réel problème.

Mots clés  : Traumatisme crânien ; Surveillance ; Recommandation.

Abstract

Objective - To evaluate the impact of a French guideline on the clinical management of severe head injury (SHI) published in 1999.

Study design - Nationwide survey.

Methods - 182 medical centres answered the inquiry.

Results - 111 centres declared to manage such patients suffering from SHI. 68% of doctors from these clinical departments did report to have read these guidelines. Fifty percent of them found in these guidelines useful data for their clinical practice. Forty four percent of centres could not monitor ICP lacking neurosurgical facility in their hospital. Conversely, all hospitals with neurosurgery available did monitor ICP. Seventy six percent of centres reported difficulties to find a facility, which would take these patients in charge when discharged from ICU. We analysed the main items included in the guidelines and report their impact. Seventy four percent of responders found that clinical management of SHI patients had improved during the last years.

Conclusion - The French guidelines had a significant impact and seem to have provided a useful aid to clinical management of SHI patients. ICP monitoring and the shortage in post-ICU facilities are remaining issues.

Mots clés  : Head injury ; Brain ; Guidelines ; Recommendation ; Impact ; Survey.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 1

P. 12-17 - janvier 2003 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.