Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Les pessaires en pelvi-périnéologie, utilisation actuelle - 29/12/21

[300-A-60]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(21)43983-6 
E. Debras a, b, c, M. Jegaden a, P. Capmas a, d, e, A.-G. Pourcelot a, S. Berezneff f, H. Fernandez a, d, e, , A. Pelhuche a, f
a Service de gynécologie obstétrique, CHU de Bicêtre, AP-HP, DMU2, 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
b Université Paris-Saclay, UVSQ, INRAE, BREED, 78350 Jouy-en-Josas, France 
c École nationale vétérinaire d'Alfort, BREED, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94700 Maisons-Alfort, France 
d Université Paris-Saclay, 63, rue Gabriel-Péri, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
e CESP-Inserm U1018 « Reproduction et développement de l'enfant », 82, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
f Hôpital Paul Brousse, UF urodynamique et périnée, AP-HP, DMU1, 12, avenue Paul-Vaillant-Couturier, 94800 Villejuif, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Le pessaire a une place historique dans la prise en charge du prolapsus des organes pelviens. Il existe sous de nombreuses formes. Les formes les plus utilisées sont les anneaux, les beignets et les cubes. En France, il a longtemps été réservé à des patientes âgées avec de lourdes comorbidités ne pouvant bénéficier d'une prise en charge chirurgicale. Les études concernant son efficacité ont de faibles niveaux de preuve. Néanmoins, les recommandations françaises et internationales lui laissent une place prépondérante dans le traitement des prolapsus pelviens mais aussi des incontinences urinaires puisqu'il est recommandé en première intention avant toute chirurgie dans de nombreux pays. En France, il n'est plus remboursé par la Sécurité sociale. Cependant, avec l'essor de nouvelles formes (pessaire cube), il est de plus en plus prescrit et utilisé. L'avantage principal du pessaire cube est de pouvoir être autogéré par la patiente qui le place et le retire à sa guise. Son changement régulier permet également d'éviter les principaux inconforts liés à son utilisation prolongé (leucorrhées, érosions). Les modalités de prescription et d'insertion sont relativement simples et ses complications graves sont rares. Il reste donc un outil de choix dans l'arsenal thérapeutique de la prise en charge des symptômes fonctionnels liés au prolapsus pelvien ou à l'incontinence urinaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Pessaire, Prolapsus, Incontinence urinaire, Urodynamique, Périnée


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Rééducation périnéale de la femme
  • S. Vieillefosse, T. Thubert, S. Billecocq, A. Battut, X. Deffieux
| Article suivant Article suivant
  • Infections sexuellement transmissibles
  • J.-M. Bohbot, A. Marchal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.