Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Cancers et grossesse - 03/01/22

[5-049-C-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0335(21)45582-1 
E. Heggarty a, b,  : Gynécologue-obstétricien, P. Berveiller a, b : Gynécologue-obstétricien, O. Mir c : Oncologue médical, pharmacologue
a Service de gynécologie obstétrique, Centre hospitalier de Poissy-Saint-Germain-en-Laye, 10, rue du Champ-Gaillard, 78300 Poissy, France 
b UMR BREED 1198, Équipe RHuMA, INRAE, Université Paris-Saclay, 78350 Jouy-en-Josas, France 
c Service d'oncologie, Institut Gustave Roussy, 114, rue Édouard-Vaillant, 94805 Villejuif cedex, France 

Auteur correspondant.

Résumé

La survenue d'un cancer pendant la grossesse est une situation rare mais grave, requérant une prise en charge pluridisciplinaire et individualisée de la patiente et de sa famille au sein d'établissements adaptés. Les cancers les plus fréquents pendant la grossesse sont le cancer du sein, les cancers gynécologiques, les hémopathies malignes et le mélanome. Tous les moyens doivent être mis en œuvre pour établir le diagnostic. Les techniques d'imagerie à privilégier sont l'échographie et l'imagerie par résonance magnétique. Les traitements chirurgicaux sont possibles quel que soit le terme de la grossesse. Pour le choix d'un traitement systémique, les effets tératogènes et les complications fœtales potentielles sont à prendre en compte. Toutes les chimiothérapies sont contre-indiquées au premier trimestre, certaines molécules peuvent être utilisées au-delà, en instaurant une surveillance fœtale et néonatale. La radiothérapie pelvienne est contre-indiquée tout au long de la grossesse, mais est possible hors pelvis au premier trimestre. Les thérapies ciblées ne sont pas recommandées. Le suivi de grossesse doit être rapproché afin de dépister les complications à type de retard de croissance in utero ou de prématurité. Les principales complications néonatales sont liées à la prématurité qu'il faut le plus possible éviter d'induire. Le devenir pédiatrique est globalement bon après une exposition in utero aux traitements du cancer mais une surveillance adaptée doit être instaurée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cancer, Suivi de grossesse, Imagerie, Chirurgie, Chimiothérapie, Radiothérapie


Plan


 L'annexe indiquée dans ce PDF est présente dans la version étendue de l'article disponible sur www.em-consulte.com/.


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Traumatisme chez la femme enceinte
  • E. Raimond, R. Gabriel
| Article suivant Article suivant
  • Oncofertilité et grossesse : précisions sur le suivi obstétrical
  • J. Ben-Guigui, M. Grynberg

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.