Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de la stimulation cérébrale profonde sur les troubles du contrôle des impulsions dans la maladie de Parkinson - 13/01/22

Impact of deep brain stimulation of the subthalamic nucleus on impulse control disorders

Doi : 10.1016/j.praneu.2021.12.006 
M.d.N. Santin a, , T. Wirth b, O. Lagha-Boukbiza b, J. Voirin a, F. Proust a, C. Tranchant b, M. Anheim b
a Service de neurochirurgie, réseau NS-PARK/FCRIN, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg, France 
b Service de neurologie, réseau NS-PARK/FCRIN, fédération de médecine translationnelle de médecine de Strasbourg (FMTS), hôpitaux universitaires de Strasbourg, Strasbourg, France 

Auteur correspondant : Service de neurochirurgie, réseau NS-PARK/FCRIN, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg, France.Service de neurologie, réseau NS-PARK/FCRIN, fédération de médecine translationnelle de médecine de Strasbourg (FMTS), hôpitaux universitaires de StrasbourgStrasbourgFrance
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 13 January 2022

Résumé

L’effet de la Stimulation Cérébrale Profonde (SCP) du Noyau Subthalamique (NST) sur les Troubles du Contrôle des Impulsions (TCI) dans la maladie de Parkinson demeure controversé et d’autre part, les facteurs permettant de prédire cette évolution sont mal connus. En fait, il semble que ces données contradictoires soient le fait de deux profils évolutifs : les patients présentant des TCI préopératoires s’améliorent dans environ 90 % des cas suite à la SCP et présentent une Maladie de Parkinson moins évoluée et une diminution plus importante des traitements dopaminergiques en postopératoire tandis que ceux présentant des TCI postopératoires à 1 an ou plus sont quasiment tous des TCI de novo et présentent une forme de la maladie plus sévère avec une apathie et des dyskinésies préopératoires. A ce jour, un effet propre de la chirurgie sur l’évolution postopératoire des TCI n’a toujours pas été démontré. Ces considérations sont à prendre en compte dans la réflexion chirurgicale et en particulier dans les critères de sélection des patients candidats à une SCP des NST.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The effect of deep brain stimulation (DBS) of the subthalamic nucleus (STN) on impulse control disorders (ICD) in Parkinson's disease remains controversial and factors predictive of evolution are poorly understood. Actually, it seems that the contradictory data currently available are due to two distinct evolutive profiles: patients with preoperative ICD improve in about 90% of cases following DBS and present with less advanced Parkinson's disease and a reduction in dopaminergic drugs after surgery, whereas those with postoperative ICD at one year or more have de novo ICD and present more severe forms of the disease with preoperative apathy and dyskinesia. To date, a specific effect of surgery on the postoperative evolution of ICD has still not been demonstrated. These considerations should be taken into account in the surgical reflection and in particular in the selection criteria of potential candidates for STN-DBS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Parkinson, Stimulation cérébrale profonde, Noyau subthalamique, Troubles du contrôle des impulsions, Évolution postopératoire

Keywords : Parkinson Disease, Deep Brain Stimulation, Subthalamic Nucleus, Impulse Control Disorder, Postoperative evolution


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.