Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence des allergies croisées diagnostiquées dans une unité de Dermato-allergologie de la région du centre Tunisien - 14/01/22

Prevalence of cross-reactivities diagnosed in a Dermato-allergology Unit in the Central Tunisian Region

Doi : 10.1016/j.admp.2021.08.002 
A. Aloui a, , H. Kalboussi a, M. Maoua a, N. Zammit b, F. Chelly a, M. Bouhoula a, A. Chouchane a, I. Kacem a, O. El Maalel a, S. Chatti a, N. Mrizek a
a Service de Médecine de travail CHU Farhat Hached de Sousse - Faculté de médecine de Sousse, 4002 Sousse, Tunisie 
b Service d’Epidémiologie, CHU Farhat Hached Sousse- Faculté de médecine de Sousse, 4002 Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 14 January 2022
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Les allergies croisées en dermatologie sont rares avec parfois des répercussions sur le pronostic fonctionnel et professionnel du patient. L’objectif de ce travail est de déterminer la prévalence des allergies croisées dans une Unité de Dermato-allergologie de la région du centre Tunisien et d’étudier le profil des professionnels présentant ces allergies.

Matériels et méthodes

Nous avons procédé à étude descriptive rétrospective portant sur tous les dossiers des patients présentant des sensibilisations croisées colligés à l’unité de Dermato-Allergologie du service de Médecine du Travail et Pathologies Professionnelles de l’hôpital Farhat Hached de Sousse durant une période de 20 ans s’étalant de 1989 à 2009.

Résultats

Un total de 803 dossiers a été consulté. Des allergies croisées ont été retrouvées chez 9 patients soit une prévalence globale de 1,1 %, réparties en 5 cas de sensibilisations croisées aux allergènes du groupe des aminés en position para (G1) et 4 cas aux allergènes du groupe des substances aromatisées analogues au Baume de Pérou (G2). Chez les patients sensibilisés à l’un des allergènes de ces 2 groupes, la prévalence de l’allergie croisée a varié de 13,8 à 22,2 %. Parmi les patients présentant des sensibilisations croisées dans le groupe G1, il y avait un électricien, un mécanicien et deux maçons. Dans le groupe G2, il y avait un infirmier, une coiffeuse et 2 ouvriers de l’industrie textile. Aucun des sujets ne prenait des mesures de prévention individuelles. Le délai d’apparition des symptômes après exposition était inférieur à 48h chez 5 patients. L’origine professionnelle était retenue chez 4 patients.

Conclusion

La prévalence globale de l’allergie croisée en dermatologie professionnelle est peu élevée. Toutefois, elle se multiplie par 10 à 20 fois chez ceux déjà sensibilisés à l’un des allergènes croisants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Unrecognized cross-reactivities could have serious consequences. The objective of this study is to determine the prevalence of cross-reactivities in a Dermato-allergology Unit in the central Tunisian region and to study the profile of professionals with these allergies.

Methods

We conducted a retrospective descriptive study enrolling all the medical reports of patients with suspected cross-reactivities collected at the Dermato-allergology Unit of the Department of Occupational Medicine of the University Hospital Farhat Hached of Sousse during 20 years from 1989 to 2009.

Results

A total of 803 files were consulted. Cross-reactivity was found in 9 patients with an overall prevalence of 1.1 %, divided into 5 cases of cross-reactivity to allergens in the para-amino group (G1) and 4 cases to allergens in the group of flavored substances similar to Balsam of Peru (G2). In patients sensitized to one of the allergens in these two groups, the prevalence of cross-reactivity ranged from 13.8 to 22.2 %. Among the patients with cross-reactivities in the G1 group, there was an electrician, a mechanic, and two construction workers. In group G2, there was a nurse, a hairdresser and 2 workers in the textile industry. None of the subjects took individual preventive measures. The delay in onset of symptoms after exposure was less than 48h in 5 patients. An occupational allergic contact dermatitis (ACD) was retained in 4 patients.

Conclusion

The overall prevalence of cross-reactivities in occupational dermatology is low. However, it is 10 to 20 times higher in those already sensitized to one of the cross-reactive allergens.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prévalence, Allergie croisée, Exposition professionnelle

Keywords : Prevalence, Cross reactivity, Occupational exposure


Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.