Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Septic arthritis of the fingers: is short-term oral antibiotic therapy appropriate? - 14/01/22

Arthrites septiques des doigts: une antibiothérapie orale de courte durée est-elle possible?

Doi : 10.1016/j.hansur.2022.01.001 
Diama Ndiaye, Guy Raimbeau, Jérome Jeudy, Fabrice Rabarin, Yann Saint-Cast, Bruno Cesari, Alexandre Petit, Nicolas Bigorre
 Centre de la Main, 47 Rue de la Foucaudière, 49800 Trélazé, France 

Corresponding author.
Sous presse. Manuscrit accepté. Disponible en ligne depuis le Friday 14 January 2022
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Abstract

The management of septic arthritis of the hand is poorly described and there is no consensus. It is based on how septic arthritis of the large joints is managed, despite certain specificities related to the hand, typically involving inpatient management and intravenous antibiotic therapy. The primary objective of this work was to evaluate our postoperative protocol for the management of septic arthritis of the hand with short-term antibiotic therapy. The secondary objective was to determine the risk factors for treatment failure. We conducted a retrospective, descriptive, single-center study and analyzed the medical records of patients managed for septic arthritis of the fingers over a 1-year period from January 2018 to December 2018. We collected patient demographics and all pre-, intra-, and postoperative data. A total of 128 patients were included. The median age was 52.4 years (41–66). An exogenous source of contamination was reported in 98% of cases (animal bite, plant thorn, wound, cyst trituration, etc.). The most frequently isolated microorganism was Staphylococcus aureus (45%), followed by Streptococcus spp. (22%) and Pasteurella spp. (18%). The vast majority of patients (79%) were treated with oral amoxicillin/clavulanic acid. This treatment was continued in 91% of patients after microbiological results were obtained for a median treatment duration of 8 days (7–15). Nine percent of patients failed treatment. The risk factors identified were crush wounds (p = 0.04), initial radiological abnormalities (chondrolysis and/or osteolysis) (p = 0.016) and infection with Pasteurella spp. (p = 0.015). Our study suggests that simplified antibiotic therapy is feasible for the management of septic arthritis of the hand with short duration, broad spectrum oral antibiotics in the absence of identified risk factors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La prise en charge des arthrites septiques de la main est peu décrite et ne fait pas l’objet de consensus. Elle est dérivée des arthrites des grosses articulations, malgré certaines spécificités liées à la main, avec habituellement une prise en charge en hospitalisation et antibiothérapie intraveineuse. L’objectif principal de ce travail était d’évaluer notre protocole postopératoire d’antibiothérapie per os de courte durée dans la gestion des arthrites septiques de la main. L’objectif secondaire est de déterminer les facteurs de risque d'échec infectieux à court terme. Nous avons réalisé une étude rétrospective, descriptive, monocentrique et analysé les dossiers médicaux des patients pris en charge pour une arthrite septique des doigts sur une période d’un an de janvier 2018 à décembre 2018. Nous avons colligé les données démographiques des patients et l’ensemble des données pré-, per- et post-opératoires. Au total, 128 patients ont été inclus. L'âge médian était de 52,4 ans (41–66). La contamination était exogène dans 98% des cas (morsures d’animaux, épines végétales, plaies, trituration de kyste, etc.). Le micro-organisme le plus fréquemment isolé était le Staphylococcus aureus (45%), suivi de Streptococcus spp. (22%) et de Pasteurella spp (18%). La grande majorité des patients (79%) avait reçu un traitement par amoxicilline/acide clavulanique par voie orale. Pour 91% d’entre eux, ce traitement avait été poursuivi après obtention des résultats microbiologiques pour une durée médiane de traitement de 8 jours (7–15). Neuf pour cent des patients ont présenté un échec au traitement et nous avons identifié comme facteurs de risque les plaies par écrasement (p = 0,04), les lésions ostéochondrales identifiées à la radiologie (chondrolyse et/ou ostéolyse) (p = 0,016) et les infections à Pasteurella spp. (p = 0,015). Notre étude montre la possibilité d’une antibiothérapie simplifiée dans la prise en charge de l’arthrite septique de la main avec une antibiothérapie orale de courte durée et à large spectre, en l’absence des facteurs de risque identifiés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Septic arthritis, Hand, oral antibiotherapy, Outpatient

Mots-clés : Arthrite septique, Main, antibiotique per-os, Ambulatoire



© 2022  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.