Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Stimulation œsophagienne - 26/01/22

[11-036-C-15]  - Doi : 10.1016/S1166-4568(21)45431-8 
B. Brembilla-Perrot  : Médecin des Hôpitaux
 Cardiologie, Hôpital central, CHRU de Nancy, 29, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54000 Nancy, France 

Résumé

L'oreillette gauche peut être facilement stimulée à travers l'œsophage grâce à un courant d'intensité élevée. Initialement utilisée essentiellement à titre thérapeutique pour la réduction de tachycardies supraventriculaires et notamment du flutter auriculaire, la technique a été ensuite principalement utilisée à titre diagnostique. C'est la méthode de choix d'évaluation du syndrome de pré-excitation ventriculaire asymptomatique ou paucisymptomatique révélé par des symptômes atypiques, car l'électrophysiologie reste le seul moyen d'évaluation du pronostic. En effet, elle permet de détecter une forme potentiellement maligne de l'affection associant une conduction rapide dans le faisceau de Kent et un déclenchement de fibrillation auriculaire chez 10 % de ces patients. Il s'agit d'une méthode simple et fiable pour faire le diagnostic d'une tachycardie jonctionnelle paroxystique qui n'a pas pu être documentée, la sensibilité de la technique étant de plus de 90 %. Elle est maintenant concurrencée par les techniques d'enregistrement Holter de longue durée ou les moniteurs implantables cependant souvent difficiles à interpréter et peu utilisables chez les enfants. Il en est de même pour toute autre exploration de l'oreillette (fonction sinusale, tachycardie atriale). L'évaluation transœsophagienne est aussi concurrencée par le développement des cathétérismes en hospitalisation de jour et nécessite une expérience non disponible dans tous les centres d'électrophysiologie. L'examen qui a l'avantage d'être rapide et pratiqué en consultation reste un préalable à toute autre investigation, notamment endocavitaire, dans les pré-excitations ventriculaires, surtout chez l'enfant où le cathétérisme est difficile et nécessite une sédation complète.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Étude électrophysiologique, Stimulation transœsophagienne, Tachycardies jonctionnelles paroxystiques, Syndrome de Wolff-Parkinson-White


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Fibrillation ventriculaire
  • G. Cheniti, E. Surget, M. Hocini, M. Haissaguerre, F. Sacher
| Article suivant Article suivant
  • Méthodes ablatives
  • F. Extramiana, V. Algalarrondo, C. Coquard, A. Zouaghi, A. Messali, A. Leenhardt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.