Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge des arrêts cardiaques intrahospitaliers : évaluation des connaissances théoriques du personnel médical et paramédical - 01/01/03

Doi : 10.1016/S0750-7658(03)00034-0 

M.  Galinski * ,  N.  Loubardi,  M.C.  Duchossoy,  M.  Chauvin*Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs. - Évaluer les connaissances et l'attitude théoriques du personnel médical et paramédical hospitalier concernant la prise en charge des arrêts cardiaques (AC).

Méthode. - Un questionnaire anonyme, fondé sur l'enseignement dispensé pour l'attestation de formation aux premiers secours (AFPS) a été distribué au personnel médical et paramédical d'un l'hôpital de 450 lits. Le questionnaire a porté sur la présence d'une formation antérieure concernant l'AC, sur la reconnaissance et la prise en charge d'un AC, sur les connaissances et l'expérience en ce qui concerne les gestes de secourisme et la présence d'un chariot d'urgence en salle.

Résultats. - Cinq cent soixante et onze personnes ont répondu au questionnaire sur 996 distribués (57 %) dont 158 personnes dans le groupe médical (Med) et 413 dans le groupe paramédical (Pmed). Soixante et onze pour cent des personnes du groupe « Med » et 64 % du groupe «Pmed » ont reçu au moins une fois une formation concernant l'AC. Devant une perte de connaissance l'absence de mouvements ventilatoires spontanés a été explicitement recherchée par 55 % des personnes du groupe « Med » et 19 % du groupe « Pmed ». Un pouls carotidien ou fémoral a été explicitement recherché par 70 % des personnes dans le groupe « Med » et 18 % dans le groupe « Pmed ». Devant un AC, 50 % des personnes du groupe « Med » dégageaient les voies aériennes, 75 % débutaient une ventilation artificielle et 86 %, un MCE et 42 % alertaient des secours. Pour le groupe « Pmed », nous avons retrouvé respectivement 29, 47 %, 64 et 60 %. Dans le groupe « Med » 81 % des personnes pensaient savoir ventiler et 82 % ont ventilé au moins une fois, 88 % pensaient savoir masser et 85 % ont massé au moins une fois. Dans le groupe « Pmed », nous avons retrouvé respectivement 67, 76, 73 et 78 %. Soixante-quatre pour cent des personnes du groupe « Med » savaient qu'il existait un chariot d'urgence dans leur service contre 89 % pour le groupe « Pmed ».

Conclusion. - Ce travail a montré que les connaissances théoriques concernant la prise en charge des AC du personnel paramédical et médical de notre hôpital étaient insuffisantes au regard des recommandations nationales et internationales. L'analyse de cette étude a été rendue difficile par le faible pourcentage de répondants et une probable surestimation des connaissances.

Mots clés  : Arrêt cardiaque intrahospitalier ; Évaluation ; Formation.

Abstract

Objectives. - Theory knowledge and attitude assessment about in-hospital cardiac arrest (CA) basic life support by hospital staff.

Method. - We tested medical and paramedical working staff in a 450 beds university hospital with anonymous questionnaire based on training for basic life support. Questions were about presence of a formation before, clinical signs reached in front of unconscious patient, attitude in front of cardiac-arrest, practical experience with basic life support and ward emergency trolley.

Results. - Five hundred and seventy one on 996 people answered to handed out questionnaires (57%): 158 from medical staff (Med group) and 413 from nurses “Pmed”. Seventy one percent people from “Med” group and 64% from “Pmed” received one time at least training about cardiac-arrest. Front of unconscious patient, no spontaneous breath was reached explicitly by 55% people from Med group and 19% from “Pmed” group and central pulse was reached explicitly by 70% people from “Med” group and 18% from “Pmed” group. Front of CA, 50% people from “Med” group released airway, 75% began ventilation and 86%, External Heart Compression (EHC) and 42% called for rescue. There were respectively 29, 47, 64 and 60% people from “Pmed” group. Eighty-one percent people from “Med” group thought they knew to do ventilation and 82% did it one time at least. Eighty-eight thought they knew to do EHC and 85% did it one time at least. They were respectively 67, 76, 73 and 78% people from Pmed group. Sixty-four per cent of Med group people know that there is emergency trolley in there department versus 89% for “Pmed” group.

Conclusion. - This study showed that theoretical knowledge of hospital staff about cardiac arrest diagnostic and management are insufficient from the point of view of national and international guidelines. Analysis is difficult because of weak response number and knowledge people overestimation.

Mots clés  : Cardiac arrest ; Assessment survey ; Formation.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 3

P. 179-182 - mars 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bilan à 5 ans de la gestion de la douleur postopératoire dans le cadre d'une démarche qualité, en chirurgie orthopédique dans un établissement privé
  • S. Arnold, A. Delbos
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge préhospitalière médicalisée des personnes âgées
  • C. Leroy, A. Ricard-Hibon, C. Chollet, J. Marty

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.