Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anesthésie et hypertension intracrânienne sur oedème cérébral - 01/01/03

Doi : 10.1016/S0750-7658(03)00011-X 

N.  Bruder * *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La situation d'hypertension intracrânienne (HIC) comporte un risque d'engagement cérébral et un risque d'ischémie lié à la diminution de la pression de perfusion cérébrale. L'évaluation du risque repose d'abord sur l'évaluation du degré d'HIC par l'examen clinique et avec la TDM cérébrale et le Doppler transcrânien. Les problèmes hémodynamiques et respiratoires sont fréquents au décours des atteintes neurochirurgicales aiguës (hémorragie méningée, traumatisme crânien). Il n'y a pas de technique anesthésique recommandée, elle doit être adaptée en fonction des différentes situations cliniques. En situation d'urgence devant une HIC menaçante, le protoxyde d'azote est à éviter. Les agents intraveineux ont un effet vasoconstricteur cérébral qui rend leur emploi théoriquement préférable en cas d'HIC. Dans les situations les plus graves, dans lesquelles un réveil du patient rapidement après l'intervention n'est pas envisageable, le thiopental est parfois le seul agent utilisable. Dans les autres cas, le réveil doit être programmé avec un contrôle hémodynamique rigoureux, justifiant fréquemment le recours à des agents antihypertenseurs.

Mots clés  : Anesthésie ; Pression intracrânienne ; Pression de perfusion cérébrale ; Traumatisme crânien ; Mannitol ; Hémorragie sous-arachnoïdienne.

Abstract

The main objective for anaesthesia in patients with intracranial hypertension (ICH) is to maintain the cerebral perfusion pressure (CPP). Before the operation, the assessment of the level of intracranial pressure relies on the Glasgow coma score and the signs of ICH on the CT-scan. In the perioperative period, repeated transcranial Doppler examinations may help in determining the adequate CPP. Haemodynamic and respiratory complications are common after subarachnoid haemorrhage or head injury. Careful preoperative screening of the cardiovascular and respiratory system is mandatory before anaesthesia. There is no recommended anaesthetic technique for patients with ICH. Nitrous oxide should be avoided in patients with severe ICH or during emergency surgery. Theoretically, intravenous anaesthesia is a better choice than inhalation anesthesia because of the cerebral vasodilatation induced by inhalation agents. In the most severe cases thiopental is the only anaesthetic agent to consider. Treatment of hypovolaemia with fluid loading and the early use of vasoactive agents can be recommended to maintain CPP. Before intracranial surgery, large doses of mannitol have been demonstrated to improve neurological recovery in brain injured patients. The urinary losses due to the infusion of mannitol should be replaced with isotonic saline. Emergence and extubation are best performed in the intensive care unit under close systemic and cerebral haemodynamic control.

Mots clés  : Anaesthesia ; Neurosurgery ; Head injury ; Subarachnoid haemorrhage ; Cerebral perfusion pressure ; Intracranial pressure ; Mannitol.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 3

P. 226-234 - mars 2003 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.