Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Ventilation à domicile - avancées technologiques et prescription - 04/03/22

[6-040-L-50]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(21)41939-0 
J.-F. Muir a, c, d, e, , M. Patout b, E. Artaud-Macari a, d, e, D. Foret c, J. Dupuis d, A. Cuvelier a, d, e
a Service de pneumologie, oncologie et soins intensifs respiratoires, Hôpital Charles-Nicolle, CHU de Rouen, 37, boulevard Gambetta, 76000 Rouen, France 
b Service des pathologies du sommeil (Département R3S), Groupe hospitalier universitaire AP-HP-Sorbonne Université, site Pitié-Salpêtrière ; Sorbonne Université, Inserm, UMRS1158, Neurophysiologie respiratoire expérimentale et clinique, 75005 Paris, France 
c Association nationale pour les traitements à domicile, l'innovation et la recherche (ANTADIR), 66, boulevard Saint-Michel, 75006 Paris, France 
d Association pour l'aide à domicile aux insuffisants respiratoires (ADIR), 147, avenue du Maréchal-Juin, 76230 Bois-Guillaume, France 
e Normandie Université UNI Rouen, Groupe de recherche sur le handicap ventilatoire (GRHV) UPRES EA 3830, Institute for Research and Innovation in Biomedicine (IRIB), Rouen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

La question de la poursuite de la ventilation à domicile (VAD) des patients porteurs de séquelles de poliomyélite antérieure aiguë (PAA) avec insuffisance respiratoire chronique (IRC) s'est initialement posée dans les années 1950 au décours de l'importante épidémie qui a frappé à cette époque en particulier les pays scandinaves. Ce concept a été ensuite étendu aux autres étiologies d'IRC dominées à présent par les BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive), la grande obésité et les maladies neuromusculaires. La VAD, initialement synonyme de ventilation à domicile par trachéotomie (VADT), a été supplantée dans les années 1990 par la ventilation dite non invasive (VNI) par masque nasal ou facial ; à cette même époque, les respirateurs volumétriques ou à volume préréglé ont été progressivement remplacés par les respirateurs barométriques ou à pression préréglée, plus maniables et mieux tolérés par les patients. Le télésuivi des patients sous VAD se développe activement à l'heure actuelle grâce aux logiciels communicants embarqués dans les respirateurs, ce qui permet d'améliorer l'efficacité de la ventilation et d'affiner le suivi de l'observance. En parallèle, la prise en charge à domicile de patients ventilés ne peut se concevoir sans l'appui des réseaux de prestataires de soins à domicile (PSAD) initialement associatifs sous l'égide au début des années 1980 de la fédération ANTADIR (Association nationale pour le traitement à domicile, l'innovation et la recherche) à côté desquels se sont développés quelques années plus tard les réseaux de prestataires privés. Ce maillage très abouti dans notre pays prenait en charge à la fin de 2020 près de 100 000 patients sous VAD.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Ventilation à domicile, Insuffisance respiratoire chronique, Bronchopneumopathie chronique obstructive, Trachéotomie, Ventilation non invasive, Respirateur


Plan


 Les annexes indiquées dans ce PDF sont présentes dans la version étendue de l'article disponible sur www.em-consulte.com/.


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Oxygénothérapie à domicile : avancées technologiques et prescription
  • J.-F. Muir, M. Patout, D. Forêt, A. Barral, B. Melloni, A. Cuvelier
| Article suivant Article suivant
  • Réhabilitation respiratoire dans la bronchopneumopathie chronique obstructive
  • J.-L. Corhay, D. Nguyen Dang, H. Van Cauwenberge, R. Louis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.