Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le soutien psychologique assisté par l’animal à des personnes atteintes de pathologies démentielles sévères - 23/04/08

Doi : 10.1016/j.encep.2007.01.006 
J. Tribet a, , M. Boucharlat b, M. Myslinski a
a Laboratoire de psychologie clinique, université Pierre-Mendès-France, 38043 Grenoble, France 
b EHPAD La Bajatière 1, 3, rue St-François-de-Sales, 38100 Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Cette étude exploratoire porte sur l’introduction d’un chien d’assistance en maison de retraite et sur son utilisation dans le soutien psychologique de personnes atteintes de pathologies démentielles à des stades évolués. Elle propose la mise en place de trois suivis psychothérapiques en présence d’un chien d’assistance dans un cadre de prise en charge globale au sein de l’institution. Cette étude met en évidence que la présence du chien facilite la communication et contribue à sécuriser l’environnement lors des séances thérapeutiques. En tant qu’être vivant, le chien devient un vecteur favorisant l’émergence des affects et la relance de l’activité psychique. Ce travail vise à rendre compte de la manière dont nous pouvons saisir ce que l’animal mobilise chez la personne âgée démente pour l’utiliser dans une dimension relationnelle et thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The elderly represent the fastest growing population group in France. The care management of people suffering from dementia has become an important problem. Demented patients manifest behavioral problems, depression, apathy, impairment in social activities and language skill disorders. The literature contains few studies investigating animal-assisted therapy for demented patients. However, there is a clear need for psychological assistance for this population. In the management of such behavioural problems associated with dementia, we propose to develop a dog-assisted therapy. Three qualitative case studies are analysed to specify the perceptions of the therapist regarding animal-assisted therapy.

Subjects and methodology

This study is a qualitative pilot study. Subjects were two female and one male patients admitted in a nursing home. They were diagnosed with severe dementia. Their mean age was 94 years. All of them agreed to attend the dog therapy activities and informed consent from their family was requested. We met these patients 15 times over nine months. The meetings always took place in the same place for 30min, once a week. The evaluation was based on the clinical observations of the psychologist.

Results

This study revealed many psychological benefits for patients with dementia. The animal-assisted therapy had a calming effect on the patients. It could well be helpful as a communication link during therapy sessions. The dog, because of its unconditional acceptance, increases the self-esteem of the patient and contributes to a more secure environment. The patients, who rarely interacted socially, increased their interactions with the dog. In spite of the lack of normal verbal use of language, nonverbal communication continues including touching and posture. Furthermore, patients verbalized that the dog was affectionate and they could identify themselves with it.

Conclusions

This prospective study leads up to the conclusion that pet therapy could prove to be efficient. We conducted animal-assisted therapy sessions for patients with severe dementia and found that psychological assistance could be flexible enough, to meet the special needs of institutionalized persons suffering from dementia. The pet therapy programs may provide help for many patients, but the framework and conditions of this practice should be clearly defined, until the dog itself, can become the therapist.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Gérontologie, Démence, Soutien psychologique assisté par l’animal

Keywords : Gerontology, Dementia, Psychological support, Animal-assisted therapy


Plan


© 2007  L’Encéphale, Paris, 2007. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 2

P. 183-186 - avril 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Influence de certaines variables psychologiques, psychosociales et obstétricales sur l’intensité du baby blues
  • N. Séjourné, A. Denis, G. Theux, H. Chabrol
| Article suivant Article suivant
  • Potentialités cliniques et perspectives d’utilisation de l’aripiprazole hors de ses champs classiques d’indication : Analyse critique des données de la littérature récente
  • M.-A. Crocq, V. Camus, B. Millet, J. Glickman, J.-M. Azorin, M.-O. Krebs, F. Limosin, J. Costentin, J. Daléry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.