Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Asthme professionnel par hypersensibilité aux métaux durs - 24/04/08

Doi : RMR-06-2002-19-3-0761-8425-101019-ART15 

C. De Hauteclocque [1],

M. Morisset [1],

G. Kanny [1],

C. Kohler [2],

B. Mouget [1],

D.-A. Moneret-Vautrin [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les auteurs rapportent l'observation d'une ouvrière de l'industrie des métaux durs présentant un asthme au cobalt et au nickel. Le diagnostic est étayé par l'anamnèse, la positivité des tests épicutanés et du test d'activation lymphocytaire aux deux métaux, ainsi que par les dosages élevés des métaux dans les urines et le LBA.

Résumé

L'exposition réaliste entraîne un syndrome obstructif semi-tardif de 3 heures 30 à 24 heures après l'exposition. Le LBA contient une forte proportion de tungstène et du cobalt, le taux de ce dernier doublant 48 heures après l'exposition. Après test de provocation, une éosinophilie bipolaire, nasale et broncho-alvéolaire est observée. La possibilité d'un mécanisme d'hypersensibilité retardée aux métaux est souligné par les auteurs.

Abstract

Occupational asthma due to hard metals hypersensitivity

The authors report the case of a worker in the hard metal industry presenting with asthma due to cobalt and nickel. The diagnosis was supported by the history, positive skin tests and lymphocyte activation as well as elevated levels of the metals in the urine and BAL.

Challenge led to a delayed asthmatic reaction occurring 3.5 to 24 hours after exposure. The BAL contained high levels of tungsten and cobalt, the level of the latter doubling 48 hours after exposure. After the provocation test a nasal and broncho-alveolar eosinophilia was observed. The possibility of a delayed hypersensitivity reaction to metals is discussed by the authors.


Mots clés : Asthme professionnel , Métaux durs , Cobalt , Nickel , Concentration urinaire et broncho-alvéolaire , Test épicutané , Activation lymphocytaire , Eosinophilie nasale et au LBA

Keywords: Occupational asthma , Hard metals , Cobalt , Nickel , Urinary and broncho-alveolar concentrations , Skin tests , Lymphocyte activation , Nasal and broncho-alveolar eosinophilia


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 3

P. 363-365 - juin 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pharmacocinétique chez le sujet âgé
  • F. Péhourcq, M. Molimard
| Article suivant Article suivant
  • Tératome médiastinal avec épanchement pleural enkysté récidivant
  • G. Beduneau, A. Cuvelier, Ph. Héliot, J. Métayer, J.-F. Muir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.