Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Autogreffe ostéochondrale dans les lésions focales du condyle fémoral : comparaison de la technique de mosaicplastie par arthrotomie versus arthroscopie - 13/05/22

Autologous osteochondral transplantation for focal femoral condyle defects: Comparison of mosaicplasty by arthrotomy vs. arthroscopy

Doi : 10.1016/j.rcot.2021.10.004 
Maxence Bordes a, Elliot Sappey-Marinier a, , Cécile Batailler a, Sébastien Lustig a, b, Elvire Servien a, c
a Orthopaedics surgery and Sports Medicine Department, FIFA medical center of excellence, Croix-Rousse Hospital, Lyon University Hospital, Lyon, France 
b Univ Lyon, Claude Bernard Lyon 1 University, IFSTTAR, LBMC UMR_T9406, 69622, Lyon, France 
c LIBM–EA 7424, Interuniversity Laboratory of Biology of Mobility, Claude Bernard Lyon 1 University, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les résultats des mosaïcplasties réalisées à ciel ouvert sont nombreux mais peu d’études rapportent les résultats sous arthroscopie. Seulement deux études cadavériques comparent arthroscopie et arthrotomie. Par ailleurs, l’articulation fémoropatellaire, principal site donneur, n’a jamais été évaluée par un score fonctionnel spécifique. Le but de notre étude in vivo est de comparer l’arthrotomie et l’arthroscopie à travers un score fonctionnel global du genou et un score fonctionnel spécifique fémoropatellaire.

Matériel et méthode

Deux groupes de 17 patients, opérés dans notre service entre 2009 et 2019 d’une mosaïcplastie pour lésion cartilagineuse focale d’un condyle fémoral, ont été rétrospectivement comparés. Le résultat fonctionnel a été évalué par les scores Kujala et Lysholm au suivi minimum de 1 an, ainsi que le retour au sport, évalué par l’échelle de Tegner.

Résultats

Le recul moyen était de 67,4 mois (±15,9) dans le groupe arthrotomie et de 45,2 mois (±35,1) dans le groupe arthroscopie (p<0,01). La taille du défect cartilagineux était similaire dans les deux groupes (1,21 cm2±0,91 (arthrotomie) versus 0,92 cm2±1,23 (arthroscopie) (p=0,052). Le score moyen de Kujala était de 85 (±21,3) dans le groupe arthrotomie et de 91,9 (±13,7) dans le groupe arthroscopie (p=0,064). Le score moyen de Lysholm était de 83,9 (±19,8) dans le groupe arthrotomie et de 89,5 (±14,9) dans le groupe arthroscopie (p=0,1). Quatre (26 %) patients avaient un score de Kujala supérieure à 95 dans le groupe arthrotomie et treize (81 %) patients dans le groupe arthroscopie (p=0,003). Quatre (26 %) patients avaient un score de Lysholm supérieur à 95 dans le groupe arthrotomie et douze (75 %) patients dans le groupe arthroscopie (p=0,012). Il n’y avait aucune reprise chirurgicale pour échec de l’autogreffe.

Discussion

Notre étude constitue la première étude clinique comparant l’arthroscopie à l’arthrotomie dans la mosaïcplastie et rapporte de bons résultats cliniques avec chacune de ces techniques. Nous retrouvons significativement plus de patient avec un excellent score fonctionnel (Lysholm et Kujala) dans le groupe arthroscopie par rapport au groupe arthrotomie. Cette amélioration pourrait être expliquée par une diminution de la morbidité au site donneur grâce à l’arthroscopie.

Niveau de preuve

IV ; Etude observationnelle descriptive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Genou, Cartilage, Arthroscopie, Mosaicplastie, Autogreffe ostéochondrale


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dansOrthopaedics &Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 108 - N° 3

P. 349-355 - mai 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bons résultats fonctionnels à moyen terme des reconstructions des lésions ostéochondrales du condyle fémoral latéral
  • Léonard Duporté, Cécile Toanen, Nicolas Pujol
| Article suivant Article suivant
  • L’alignement frontal et sagittal des membres inférieurs chez les caucasiens. Analyse d’une base de données tomodensitométrique tridimensionnelle
  • Renaud Siboni, Tristan Vialla, Etienne Joseph, Sally LiArno, Ahmad Faizan, Pierre Martz, Matthieu Ollivier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.