Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Équilibre potassique. Hypokaliémie et hyperkaliémie - 25/04/08

[18-033-A-10]  - Doi : 10.1016/S1762-0945(08)48900-3 
B. Dussol  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Centre de néphrologie et de transplantation rénale, Hôpital de la Conception, 147, boulevard Baille, 13385 Marseille cedex 5, France 

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 18
Iconographies 12
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le potassium K+ joue un rôle clé dans le potentiel de membrane de toutes les cellules, potentiel qui influence un grand nombre d'événements biologiques. L'importance clinique des anomalies de la kaliémie vient du fait que ces dernières exposent aux troubles du rythme cardiaque. Le rein est le seul organe qui assure l'homéostasie du K+ en augmentant ou en diminuant son excrétion urinaire. L'excrétion urinaire du K+ a deux composantes. D'une part, la concentration en K+ dans le fluide tubulaire qui dépend de la capacité du tube collecteur cortical à sécréter le K+. Cette capacité est déterminée par la différence de potentiel transépithéliale lumière négative générée par la réabsorption électrogénique du Na+. L'aldostérone, et à un moindre degré la présence de HCO3- et de Na+ dans le fluide tubulaire, sont impliquées dans la génération de la différence de potentiel. Cette composante est évaluée par le gradient transtubulaire de K+ (GTTK). D'autre part, le débit de fluide dans le tube collecteur cortical, qui lui-même dépend du débit d'osmoles. Les deux composantes de l'excrétion urinaire de K+ peuvent être calculées si l'osmolalité urinaire est plus élevée que l'osmolalité sanguine. L'exploration des dyskaliémies repose sur le calcul du GTTK et du débit d'osmoles dans le tube collecteur cortical, des données cliniques (état d'hydratation, pression artérielle, etc.) et biologiques (kaliurèse des 24 heures, rénine, aldostérone, etc.) facilement accessibles. Le traitement d'une dyskaliémie est tout d'abord celui de sa cause. L'apport conjoint d'insuline et de glucose, et la dialyse sont les meilleurs traitements symptomatiques des hyperkaliémies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Potentiel de repos transmembranaire, Balance interne, Équilibre acide-base, Gradient transtubulaire de K, Canal épithélial sodique, Réabsorption électrogénique

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hypernatrémie et polyurie
  • D.G. Bichet
| Article suivant Article suivant
  • Équilibre acidobasique. Acidoses et alcaloses métaboliques
  • B. Dussol

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.