Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement non invasif du kyste osseux anévrismal : revue systématique - 14/05/22

Minimally invasive treatment of aneurysmal bone cysts: Systematic literature review

Doi : 10.1016/j.rcot.2022.03.005 
Jérôme Cottalorda , Djamel Louahem M'Sabah, Pauline Joly Monrigal, Clement Jeandel, Marion Delpont
 Centre hospitalier universitaire Lapeyronie, 371, avenue de Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Saturday 14 May 2022

Résumé

Introduction

Le traitement optimal du kyste osseux anévrismal (KOA) reste controversé. La chirurgie a longtemps été considérée comme le traitement donnant les meilleurs résultats. Certains auteurs lui préférent un traitement moins invasif en première intention. L’objectif principal de cette revue systématique est de vérifier si des traitements moins invasifs que la chirurgie sont aussi efficaces en termes de guérison. Le second objectif est de déterminer la place respective de chaque traitement dans l’arsenal thérapeutique.

Hypothèse

Les traitements moins invasifs peuvent remplacer la chirurgie comme traitement de base du KOA.

Patients et méthode

Une recherche sur PubMed® a été réalisée pour cette revue. Les critères d’inclusion étaient : traitement du KOA sans ablation du kyste, études de cas, cas cliniques, revues, publications françaises ou anglaises. Ont été exclues : résultats exclusifs de traitements chirurgicaux, atteinte crâniale ou maxillofaciale, KOA secondaires, doublons, pas de résumé consultable. En utilisant les 6 premiers items des « MINOR criteria », nous avons sélectionnés 42 études. Pour chaque article retenu, nous avons analysé le nombre de cas, la réponse clinique au traitement, la guérison radiologique, le taux de récidive ou d’échec, les complications et les effets secondaires du traitement.

Résultats

Cette revue montre que les traitements moins invasifs donnent des résultats au moins équivalents à la chirurgie avec des complications souvent moindres. Ces traitements peuvent donc, pour certains, être conseillés comme traitement de première intention. On peut proposer dans cette catégorie l’embolisation artérielle sélective, la sclérothérapie à l’alcool ou au polidocanol et l’injection de particules osseuses déminéralisées.

Discussion

L’embolisation artérielle sélective donne de bons résultats. C’est une technique difficile, opérateur dépendante, qui n’est pas applicable à tous les KOA (pas de vaisseau nourricier embolisable) que nous conseillons de première intention pour les KOA rachidiens. Pour les autres localisations, la sclérothérapie peut être utilisé de première intention. Si le nombre d’injections est trop élevé, cela devient un inconvénient pour ce traitement. La radiothérapie n’est pas un traitement de première intention en raison de ses effets secondaires. Les bisphosphonates et le denosumab sont une option thérapeutique lorsque les autres traitements sont contre indiqués.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Kyste osseux anévrismal, Embolisation artérielle sélective, Sclérothérapie, Denosumab, Bisphosphonates


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.