Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeur de la voie excrétrice supérieure - 18/05/22

[18-098-A-10]  - Doi : 10.1016/S1762-0953(22)45293-9 
L. Lenfant, M. Rouprêt
 Service d'urologie, GRC no 5, ONCOTYPE-URO, Hôpital Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Sorbonne université, 83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Les tumeurs urothéliales de la voie excrétrice supérieure (TVES) sont rares et représentent 5 à 10 % des carcinomes urothéliaux. L'incidence annuelle estimée dans les pays occidentaux est d'environ deux nouveaux cas par an pour 100 000 habitants. L'histoire naturelle et les étiologies des TVES diffèrent légèrement de celles des cancers de la vessie. Par exemple, 60 % des tumeurs des voies excrétrices supérieures sont infiltrantes contre 15 % pour la vessie et la maladie est métastatique d'emblée dans 7 % des cas. Les TVES peuvent survenir après une intoxication chronique à la phénacétine, à l'acide aristolochique (induisant la néphropathie aux herbes chinoises ou à la farine de blé dans les Balkans), ou dans le cadre de syndrome héréditaire comme le syndrome de Lynch (HNPCC [hereditary non polyposis colonic cancer]). Les facteurs faisant suspecter un syndrome de Lynch lors de la découverte d'une TVES sont l'âge inférieur à 60 ans, des antécédents familiaux de cancer et un antécédent personnel d'autre cancer lié au HNPCC. Les TVES peuvent être classées en fonction de leur localisation : pyélocalicielles (60 % des cas), urétérale (30 % des cas) et multifocales (10 % des cas). La néphro-urétérectomie (NUT) avec excision d'une collerette vésicale périméatique est le traitement de référence des TVES à haut risque quelle que soit leur localisation. Cependant, selon les dernières recommandations de l'European Association of Urology et de l'Association française d'urologie, le traitement conservateur doit être privilégié pour les TVES à bas risque chez les patients avec deux reins fonctionnels car il permet de réduire la morbidité associée à la NUT sans compromettre les résultats oncologiques. Chez les patients ayant une TVES à haut risque sur rein unique, le traitement conservateur doit être discuté au cas par cas. Une chimiothérapie adjuvante à base de cisplatine est indiquée après une NUT pour les stades supérieurs ou égaux à pT2.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Tumeur de la voie excrétrice supérieure, Carcinome urothélial, Néphro-urétérectomie, Urétérectomie, HNPCC


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Immunothérapie en urologie : principes et indications
  • C. Dumont, T. Lambert, H. Gauthier, A. Masson-Lecomte, S. Culine
| Article suivant Article suivant
  • Kystes simples du rein : diagnostic et prise en charge
  • O. Belas, V. Elalouf, M. Peyromaure

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.