Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude comparative en soins primaires du taux d'INR dans la cible thérapeutique chez des patients traités par warfarine ou fluindione pour une fibrillation atriale. L’étude FLOWER (FLuindione Or WarfarinE – Result INR) - 20/05/22

Comparative study in primary care of the stability of INR in patients treated with warfarin or fluindione for atrial fibrillation. The FLOWER study (FLuindione Or WarfarinE – Result INR)

Doi : 10.1016/j.ancard.2021.09.013 
Alexane Giron a, Céline Lambert b, Marie Berland a, Jeannot Schmidt c, Lauriane Poinas a, Elodie Charuel a, d, Thibault Ménini a, d, Bruno Pereira b, P Vorilhon a, b, d,
a Département de médecine générale, UFR médecine et des professions paramédicales, Université Clermont Auvergne, 28, Place Henri Dunant, Clermont-Ferrand F. 
b Direction de la Recherche Clinique de l'Innovation, CHU Clermont-Ferrand, 58, Bd Montalembert 63003 Clermont-Ferrand Cedex 1 
c Service médecine d'urgence, CHU Clermont-Ferrand, 58, Bd Montalembert 63003 Clermont-Ferrand Cedex 1 
d Université Clermont Auvergne, UR ACCePPT, 63000 Clermont-Ferrand, France. 

Auteur correspondant : Pr Philippe Vorilhon, département de médecine générale, UFR de médecine et des professions paramédicales, 28, Place Henri Dunant, 63000 Clermont-FerrandDépartement de médecine généraleUFR médecine et des professions paramédicalesUniversité Clermont Auvergne28, Place Henri Dunant, Clermont-Ferrand F

Résumé

Introduction

L'objectif de notre étude était de comparer le temps passé dans l'intervalle cible de l'INR ou Time in Therapeutic Range (TTR) de patients traités par fluindione à celui des patients traités par warfarine pour une fibrillation atriale non valvulaire (FANV) et suivis en médecine générale, avec l'hypothèse d'un meilleur TTR avec warfarine qui est l'AVK très majoritairement prescrit en France.

Méthode

Des infirmières libérales et des médecins généralistes de la région Auvergne ont recruté des patients traités par fluindione ou warfarine pour une FANV. Les INR (International Normalized Ratios) des patients ont été relevés par les laboratoires d'analyses médicales durant 6 mois. Le critère de jugement principal était le TTR, le secondaire le nombre d’évènements hémorragiques et ischémiques.

Résultats

Parmi les 342 participants d’âge moyen de 75,3 ± 9,8 ans, 239 (70 %) étaient traités par fluindione et 103 (30 %) par warfarine. Le nombre moyen d'INR réalisé par patient était de 9,2 ± 4,0 dans le groupe fluindione et 9,3 ± 4,0 dans le groupe warfarine (p=0,73). Le TTR médian de la fluindione était de 81,9 % [63,5 ; 94,1] et celui de la warfarine de 81,3 % [65,6 ; 92,6] (p=0,98). Vingt-huit patients sur 263 ont déclaré avoir eu une hémorragie (10,6 %) et 4 un accident thromboembolique (0,8 %), sans différence significative entre les groupes.

Conclusion.-

Les TTR des patients traités pour une FANV par fluindione versus warfarine ne diffèrent pas significativement sur une durée d'observation de 6 mois consécutifs dans une population de malades comparable à celle des publications dans ce domaine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

The aim of our study was to compare the time spent within the target INR or Time in Therapeutic Range (TTR) of patients treated with fluindione to that of patients treated with warfarin for non-valvular atrial fibrillation (NVAF) and followed in general practice, with the hypothesis of a better TTR with warfarin, which is the VKA most commonly prescribed in France.

Method

Liberal nurses and general practitioners working in the Auvergne region recruited patients treated with fluindione or warfarin for NVAF. Patients' INRs (International Normalized Ratios) were recorded by medical analysis laboratories for 6 months. The primary endpoint was TTR, the secondary endpoint the number of hemorrhagic and/or thromboembolic events.

Results

Of the 342 participants with a mean age of 75.3 ± 9.8 years, 239 (70%) were treated with fluindione and 103 (30%) with warfarin. The mean number of INRs achieved per patient was 9.2 ± 4.0 in the fluindione group and 9.3 ± 4.0 in the warfarin group (p=0.73). The median TTR of fluindione was 81.9% [63.5; 94.1] and that of warfarin was 81.3% [65.6; 92.6] (p=0.98). Twenty-eight of 263 patients reported hemorrhage (10.6%) and 4 reported thromboembolic events (0.8%), with no significant difference between the groups.

Conclusion

The TTRs of patients treated for NVAF with fluindione versus warfarin do not differ significantly over an observation period of 6 consecutive months in a patient population comparable to that of the publications in this field. However, these TTRs are significantly higher than those reported in the literature, with no difference between the two treatments.

The TTRs of patients treated for VANF with fluindione versus warfarin do not differ significantly over a 6-month observation period in a patient population comparable to that of the publications in this indication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key Words : fluindione, warfarin, International Normalized Ratio, Time in Therapeutic Range, non-valvular atrial fibrillation, primary care, general practitioners.

Mots-clés : fluindione, warfarine, International Normalized Ratio, Time in Therapeutic Range, fibrillation atriale non valvulaire, soins primaires, médecins généralistes


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 71 - N° 3

P. 123-129 - juin 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sommaire
| Article suivant Article suivant
  • Évolution de l’épidémiologie et de la prise en charge des syndromes coronariens aigus à Abidjan : étude transversale de 1011 patients.
  • H. Yao, A. Ekou, I. Brou, T. Niamkey, F. Koffi, S. Tano, I. Kouamé, R. N'Guetta

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.