Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cardiovascular disease and Ramadan. A literature review - 20/05/22

Maladies cardiaques et Ramadan : revue de la littérature

Doi : 10.1016/j.ancard.2021.09.011 
Rania Hammami a, , Amine Bahloul a , Selma Charfeddine a , Rania Gargouri a , Tarek Ellouze a , Leila Abid a , Faten Triki a , Samir Kammoun a , Imtinene Ben Mrad b , Hassen Ibn Hadj Amor c
a Cardiology department, Hedi Chaker Hospital, Research Unit RU17ES37, Sfax Faculty of Medecine, Sfax, Tunisia 
b Habib Thameur Hospital, Tunis, Tunisia 
c Taher sfar Hospital, Cardiology department of sfax 

Corresponding author : Dr. Rania Hammami, Hedi Chaker Hospital, Cardiology department, Sfax, Tunisia, Phone : 0021624056985Hedi Chaker HospitalCardiology departmentSfaxTunisia

Abstract

We review the literature on the safety of fasting in cardiac patients. We examined the changes of blood pressure among hypertensive patients and the incidence of cardiac events during Ramadan in patients with coronary disease and heart failure. We also assess the modifications of INR levels in cardiac patients who take oral anticoagulant. We found that Ramadan fasting is safe in stable cardiac patients, even under several drugs. Fasting does not affect blood pressure. There is no difference in regards to cardiac event incidence between Ramadan and the non-fasting-months. The level of INR is slightly higher when fasting, it is thus recommended to monitor patients with high bleeding risk during Ramadan.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Chaque année, plus d'un milliard de musulmans dans le monde font le jeûne pendant le mois de Ramadan. Cependant, peu d’études ont analysé l'impact du jeûne chez les patients atteints de cardiopathies. Dans cette revue de la littérature, nos objectifs étaient de relever l'impact du jeûne sur la pression artérielle chez les patients hypertendus ainsi que l'incidence des événements cardiovasculaires chez les malades coronariens et atteints d'insuffisance cardiaque. Nous avons également évalué les modifications des taux d'INR chez les patients traités par des anti-vitamines K. Le jeûne du Ramadan ne semble pas décompenser les patients cardiaques stables, que ce soit coronariens ou insuffisants cardiaques, ni affecter l’équilibre tensionnel des hypertendus. AÀ l'opposé, le niveau de l'INR est légèrement plus élevé pendant les premiers jours du jeûne, de ce fait une surveillance stricte des malades sous antivitamine K s'impose durant le mois de Ramadan si le recours aux anticaogulants directs est contre indiqué.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keyswords : Arterial hypertension, Ramadan, coronary disease, heart failure, oral anticoagulant

Mots-clés : hypertension artérielle, Ramadan, maladie coronarienne, Insuffisance cardiaque, anticoagulant oral


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 71 - N° 3

P. 166-172 - juin 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cardiometabolic effects of ZingiberOfficinale Roscoe extracts in Type 2 diabetic Cameroonians patients after six weeks of add-on Therapy : A single clinical-arm trial
  • Chris Nadège Nganou-Gnindjio, Denetria Ngati Nyonga, Guy Sadeu Wafeu, Emmanuel Nnanga Nga, Eugène Sobngwi
| Article suivant Article suivant
  • Pseudo-tumeur inflammatoire cardiaque mimant un myxome
  • Aida Zaghdoudi, Mohamed Nouar, Bilel Derbel, Aida Berriche, Feker Ghedira, Fares Ben Salem, Baya Chelly, Badreddine Kilani, Raouf Denguir, Hanene Tiouiri Bensaissa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.