S'abonner

Augmentation de l’abus de méthylphénidate : repérage et profils sur 13 années - 20/05/22

Increasing methylphenidate abuse: Tracking and profiles during 13-years

Doi : 10.1016/j.therap.2022.03.006 
Clémence Guerra, Thomas Soeiro, Clémence Lacroix, Elisabeth Jouve, Joelle Micallef, Elisabeth Frauger
 CEIP-Addictovigilance Paca Corse, Service de Pharmacologie Clinique, Hôpital de la Timone, Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille ; Aix-Marseille Université, Institut de Neurosciences des Systèmes, Inserm UMR1106, Marseille, France 

Auteur correspondant. CEIP-addictovigilance PACA Corse, service de pharmacologie clinique, hôpital de la Timone, Assistance Publique–Hôpitaux de Marseille Aix-Marseille, 264, rue Saint-Pierre, 13005 Marseille, France.CEIP-addictovigilance PACA Corse, service de pharmacologie clinique, hôpital de la Timone, Assistance Publique–Hôpitaux de Marseille Aix-Marseille264, rue Saint-PierreMarseille13005France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 20 May 2022

Résumé

Objectif

Le méthylphénidate est indiqué dans le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Plusieurs études ont évalué son abus dans des populations spécifiques (étudiants, usagers de drogues) et peu en population générale. Ce travail décrit l’ampleur de son abus sur une région de plus de 5 millions d’habitants.

Méthode

À partir des données régionales de l’Assurance maladie de 2005 à 2017, la méthode de classification identifie différents profils d’usage du méthylphénidate selon plusieurs caractéristiques (nombre de prescripteurs et de pharmacies différents, nombre de délivrances, nombre de doses définies journalières dispensées). Les groupes caractérisés par des valeurs élevés de ces variables ont été qualifiés de « déviant ».

Résultats

En 13 ans, le nombre de patients avec au moins une dispensation au 1er trimestre a été multiplié de 5,8. La part d’adulte a augmenté (20 % en 2017) et leur nombre a été multiplié par 10. Cinq groupes sont identifiés dont trois caractérisés par un comportement « déviant ». Le groupe 5 (n=11, 0,04 %) ayant des valeurs plus élevées que le 4 (n=112, 0,4 %) et le 3 (n=407, 1,6 %). Ces patients sont plus âgés et consomment plus fréquemment des benzodiazépines et des médicaments de substitution aux opiacés. Les groupes 1 (n=13 132, 51 %) et 2 (n=11 941, 46,7 %) correspondent davantage à une prise en charge chez des sujets jeunes. Le nombre de sujets ayant un comportement « déviant » a augmenté jusqu’en 2011 et après une baisse, on observe depuis 2015 le nombre le plus haut de sujets concernés.

Conclusion

Devant l’augmentation du nombre de sujets ayant un comportement « déviant », il est nécessaire de sensibiliser la communauté médicale et les patients sur le risque d’abus du méthylphénidate. La récente extension d’indication dans le TDHA chez l’adulte et l’élargissement des conditions de prescription nécessite une vigilance accrue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Methylphenidate is indicated for attention deficit hyperactivity disorder (ADHD). Several studies have evaluated its abuse in specific populations (students, drug users) and few in the general population. This work describes the extent of its abuse in a region of more than 5 million inhabitants.

Method

Based on regional health insurance data from 2005 to 2017, the clustering method identifies different methylphenidate use profiles according to several characteristics (number of different prescribers and pharmacies, number of dispensations, number of defined daily dose dispensed). The groups characterised by high values of these variables will be qualified as “deviant”.

Results

In 13 years, the number of patients with at least one dispensation in the first quarter has been multiplied by 5.8 times. The proportion of adults has increased (20% in 2017) and their number has been multiplied by 10. Five groups are identified, three of them are characterised by “deviant” behaviour. Group 5 (n=11, 0.04%) has higher values than 4 (n=112, 0.4%) and 3 (n=407, 1.6%). These patients are older and more frequently use benzodiazepines and opiate substitution drugs. Groups 1 (n=13,132, 51%) and 2 (n=11,941, 46.7%) are more likely to be taken up by young subjects. The number of subjects with “deviant” behaviour increased until 2011 and after a decrease, the highest number of subjects concerned has been observed since 2015.

Conclusion

In view of the increase of subjects with “deviant” behaviour, it is necessary to make the medical community and patients aware on the risk of abuse of methylphenidate. The recent extension of the indication for ADHD in adults and the broadening of the conditions of prescription require increased vigilance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Méthylphénidate, Abus, Méthode de classification, Addictovigilance

Keywords : Methylphenidate, Abuse, Clustering method, Addictovigilance


Plan


© 2022  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.