Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Limitation d'ouverture buccale - 20/05/22

[22-056-D-10]  - Doi : 10.1016/S2352-3999(21)42356-3 
R. Nicot, MD, PhD, Maître de conférences a, , L. Mattei c : Interne de chirurgie maxillofaciale, G. Raoul, MD, PhD, Professeur a, V. Tiffreau, MD, PhD, Professeur b, J. Ferri, MD, PhD, Professeur a, M. Schlund, MD, MSc, Chef de clinique a
a Department of oral and maxillofacial surgery, CHU Lille, Inserm U 1008, Controlled drug delivery systems and biomaterials, Université de Lille, 59000 Lille, France 
b Physical medicine and rehabilitation unit, CHU Lille, Université de Lille, 59000 Lille, France 
c Department of oral and maxillofacial surgery, CHU Lille, Université de Lille, 59000 Lille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

La limitation d'ouverture buccale est un motif de consultation fréquent en chirurgie orale et maxillofaciale. Elle peut prendre la forme d'un trismus, correspondant à une forme aiguë ou subaiguë et transitoire, liée à une contracture reflexe des muscles manducateurs consécutive à une pathologie traumatique, infectieuse, tumorale maligne ou toxique. Dans ce cas, elle ne constitue que rarement un élément d'orientation diagnostique singulier et son association avec d'autres signes cliniques ainsi que le contexte permettent habituellement de poser le diagnostic. Elle peut, d'autre part, prendre la forme d'une constriction permanente des mâchoires et être la seule plainte du patient, constituant alors un véritable challenge diagnostique. Après avoir écarté le caractère dysfonctionnel de la limitation d'ouverture buccale, il faudra systématiquement évoquer des pathologies beaucoup plus rares comme une tumeur de l'espace masticateur, une hyperplasie des processus coronoïdes ou maladie de Langenbeck, ou une ankylose temporomandibulaire. En dehors de l'ankylose temporomandibulaire qui relève d'une prise en charge spécifique, le traitement des limitations d'ouverture buccale chronique relève principalement de la kinésithérapie oromaxillofaciale et/ou de la chirurgie, consistant le plus souvent en la réalisation d'une coronoïdectomie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Limitation d'ouverture de bouche, Trismus, Constriction permanente des mâchoires, Hyperplasie du processus coronoïde, Ankylose temporomandibulaire


Plan

Tumeurs de l'espace masticateur

© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Pathologies non fonctionnelles de l'articulation temporomandibulaire
  • R. Nicot, T. Roland-Billecart, M. Schlund
| Article suivant Article suivant
  • Lithiases et sténoses salivaires
  • C. Chossegros, A. Varoquaux, C. Collet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.