Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Malformations rares et orphelines de la face - 20/05/22

[22-066-A-15]  - Doi : 10.1016/S2352-3999(22)66233-2 
G. Captier , F. Maggiulli
 Chirurgie orthopédique et plastique pédiatrique, CHU de Montpellier, Université de Montpellier, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Les malformations de la face sont caractérisées par une grande variabilité d'expression clinique ou phénotypique. Certaines sont relativement fréquentes comme les fentes labiales et palatines, mais la majorité sont rares, voire très exceptionnelles (moins de 1 naissance sur 2000), ce qui les fait qualifier de pathologies orphelines. Tous les systèmes de classification sont fondés essentiellement sur les caractères morphologiques de l'atteinte anatomique et embryologique. Il peut s'agir de fentes faciales, dont la classification de Tessier est la plus utilisée, de synostoses, de développement par défaut (aplasie, hypoplasie, agénésie), de développement par excès (néoplasie et hyperplasie) ou de forme inclassable. Toutes les malformations peuvent être isolées, associées ou syndromiques, et la recherche d'une étiologie génétique doit faire partie du bilan. Le diagnostic prénatal a modifié la prise en charge des malformations d'une exceptionnelle gravité ou associées à des malformations encéphaliques. Quelle que soit la gravité de la malformation et son étiologie, l'examen de la face est réalisé de façon hiérarchisée pour planifier la prise en charge thérapeutique chirurgicale. L'examen craniofacial détermine la présence d'un hypo- ou hypertélorisme, d'une malformation orbitopalpébrale et éventuellement d'une synostose crânienne. L'examen des structures médianes de la face du nasion jusqu'au menton et le sternum, en analysant le nez, les lèvres et la cavité orale avec notamment l'ouverture de la bouche, est systématique, de même que l'examen latéral des joues et des oreilles. La détermination d'une asymétrie de la face est un temps capital du diagnostic. C'est donc l'examen structuré de la face qui permet d'orienter le diagnostic dans des groupes nosologiques dont il faut ensuite déterminer la sévérité. De cette analyse découle le traitement réparateur approprié à l'enfant et à sa croissance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hypotélorisme, Holoprosencéphalie, Hypertélorisme, Fente de Tessier, Dysplasie, Malformation craniofaciale, Asymétrie faciale


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Syndromes du premier arc
  • J. Chauvel-Picard, A. Gleizal
| Article suivant Article suivant
  • Craniosténoses et facio-cranio-sténoses : prise en charge
  • S. Haber, G. Paternoster, S. James, E. Arnaud, R.H. Khonsari

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.