Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réparation du système nerveux central : les stratégies actuelles de thérapie cellulaire - 26/04/08

Doi : RN-09-2007-163-HS1-0035-3787-101019-200600182 

F. Féron

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Disposant de peu de molécules efficaces pour stopper la progression des maladies neurodégénératives ou réparer l’encéphale traumatisé, cliniciens et chercheurs se sont tournés depuis une vingtaine d’années vers la thérapie cellulaire. Deux stratégies thérapeutiques sont actuellement mises en œuvre : la stratégie dite « substitutive » qui s’appuie sur la greffe de cellules capables de remplacer anatomiquement et fonctionnellement les cellules neurales défaillantes et la stratégie dite « neuroprotectrice » ou « conservatrice » qui s’attache à renforcer les défenses naturelles et à permettre aux cellules menacées de survivre.

Les neuroblastes fœtaux ont été les premières cellules-médicaments testées, par le biais de greffes hétérologues, chez des patients atteints de la maladie de Parkinson ou de la chorée de Huntington. Leur utilisation génère toutefois de nombreux problèmes éthiques et techniques et d’autres types cellulaires leur sont aujourd’hui préférés. Des essais cliniques sont actuellement menés avec des cellules souches adultes de la moelle osseuse, des cellules du système immunitaire ou encore des cellules engainantes olfactives. Les premiers résultats sont encourageants. On peut d’ores et déjà en tirer deux enseignements inattendus : les cellules du système immunitaire ainsi que certaines molécules immuno-modulatrices exercent un effet neuroprotecteur, tandis que les cellules souches peuvent agir en exerçant également des fonctions de type immunitaire.

Abstract

Current cell therapy strategies for repairing the central nervous system

One of the chief contemporary goals of neurologists and neuroscientists is to find a way to overcome the debilitating effects of brain diseases, especially neurodegenerative diseases. Since very few molecules have been found to be efficient in curing the patients and even halting the progression of the symptoms, cell therapy is now seen as an attractive alternative. Two therapeutic strategies are currently under investigation: i) the « substitution » strategy, based on grafts of cells capable of differentiating in the appropriate cells and restoring lost functions and ii) the « neuroprotective » or « conservative » strategy aiming to increase the resistance of spared cells to the toxicity of their environment and to reinforce the body’s own mechanisms of healing.

Twenty years ago, foetal neuroblasts were the first cells to be transplanted in the brains of patients with Parkinson’s or Huntington disease. A phase II clinical trial is presently conducted in France for the latter disorder. However, the numerous ethical and technical issues raised by the use of embryonic and foetal cells have directed the focus of clinicians and researchers towards substitute cell types. In this review, we summarise the main findings of the most recent basic studies and clinical trials based on: i) the grafting of surrogate adult cells such as bone marrow mesenchymal stem cells and olfactory ensheathing cells; ii) the potential therapeutic applications of neuropoiesis – the persistent neurogenesis in the brain – as a source for tissue engraftment and as self-repair by a person’s own indigenous population of pluripotent cells and iii) immune-based therapy (autologous activated macrophages and T cell vaccination) as well as administration of immunomodulatory molecules. Unexpectedly, it has been found that undifferentiated adult stem cells can display immune-like functions when they home in on an inflamed brain area while immune cells and immunosuppressors can improve functional and morphological recovery when administered within the appropriate time-window.

On the one hand, outcomes from substitution therapy trials are encouraging. They pave the way for an enlarged use of various adult cell types for various neurological disorders. On the other hand, clinical benefits of the neuroprotective therapy, still under close scrutiny, look rather promising. It is likely that, in a close future, the two strategies will be combined in order to efficiently repair the pathological, the damaged or the senescent brain.


Mots clés : Thérapie cellulaire , Traumatismes médullaires , Maladies neurodégénératives , Cellules souches , Cellules engainantes , Cellules immunes

Keywords: Cell therapy , Spinal cord injury , Neurodegenerative diseases , Stem cells , Ensheating cells , Immune cells


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 163 - N° HS1

P. 23-30 - septembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tolérance immunitaire vis-à-vis d’auto-antigènes du système nerveux : implications thérapeutiques
  • R. Liblau, C. Cassan
| Article suivant Article suivant
  • Aspects épidémiologiques et cliniques des polyradiculonévrites chroniques
  • K. Viala

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.