S'abonner

Carcinome myoépithélial ex-adénome pléomorphe de la parotide - 26/04/08

Doi : 10.1016/j.stomax.2007.06.022 

S. Rammeh-Rommani [1],

A. Trabelsi [1],

W. Stita [1],

M. Mokni [1],

L. Jaidane [1],

M.T. Yakoubi [1],

R. Moatemri [2],

S. Korbi [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Introduction

Le carcinome myoépithélial représente moins de 1 % des tumeurs des glandes salivaires. Il se développe de novo ou dans environ 50 % des cas à partir d'un adénome pléomorphe.

Observation

Nous rapportons l'observation d'un homme de 57 ans, traité pour un adénome pléomorphe de la parotide, six ans auparavant, et qui s'est présenté pour un nodule tumoral mesurant 2 cm, situé en regard de la cicatrice opératoire sans autre signe clinique associé. L'examen histologique avec étude immunohistochimique a conclu à un carcinome myoépithélial de bas grade ex-adénome pléomorphe de la parotide. Le patient n'a pas eu de traitement complémentaire. Il a présenté, cinq ans après, une récidive parapharyngée mesurant 2 cm ; celle-ci a été réséquée. Quatre ans après, le patient n'a pas présenté de signe de récidive ou de métastase.

Discussion

Bien que les cellules myoépithéliales soient un contingent prédominant de la plupart des adénomes pléomorphes, les carcinomes ex-adénomes pléomorphes sont majoritairement des adénocarcinomes et les carcinomes myoépithéliaux sont rares. En l'état actuel des connaissances, les critères diagnostiques, le potentiel évolutif et la conduite thérapeutique des carcinomes myoépithéliaux sont imparfaitement connus. Les carcinomes invasifs ex-adénomes pléomorphes ont un mauvais pronostic et les carcinomes myoépithéliaux ex-adénomes pléomorphes auraient un meilleur pronostic. Le cas que nous rapportons est caractérisé par une évolution peu agressive.

Abstract

Summary

Introduction

Myoepithelial carcinoma accounts for less than 1% of salivary gland malignant tumors. It may develop de novo or, in approximately 50% of the cases, from a pleomorphic adenoma.

Observation

A 57-year-old man with a history of a pleomorphic adenoma of the parotid treated surgically 6 years earlier, presented with a 2 cm tumor mass, palpable in the scar region. The histological examination and immunohistochemical study revealed a low-grade myoepithelial carcinoma. The patient had no complementary treatment. He presented 5 years later with a 2 cm parapharyngeal recurrence which was resected. There was no evidence of recurrent tumor or of distant metastasis at 4 year follow-up.

Discussion

Although myoepithelial cells are often predominant in pleomorphic adenomas, carcinomas developing in pleomorphic adenomas show in most cases a glandular differentiation and myoepithelial carcinomas are rare. Currently the diagnostic criteria, the prognosis, and the management of myoepithelial carcinomas are not well documented. Invasive carcinomas developing in pleomorphic adenoma are known to be highly aggressive neoplasms and myoepithelial carcinomas ex-pleomorphic adenoma seem to have a better prognosis. Our reported case was characterized by the weak aggressiveness of the lesion.


Mots clés : Tumeurs myoépithéliales , Adénome pléomorphe , Glande salivaire

Keywords: Myoepithelial tumors , Pleomorphic adenoma , Salivary gland


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 108 - N° 5

P. 465-467 - novembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Myofibromatose infantile de la mandibule
  • I. Chtourou, S. Krichen Makni, M. Dhouib, A. Khabir, I. Fakhfakh, L. Ayadi, H. Mnif, M. Abdelmoula, T. Sellami Boudawara
| Article suivant Article suivant
  • Métastase maxillaire révélatrice d'un cancer de prostate
  • K. El Khatib, K. Moufid, A. Abouchadi, M. Nassih, A. Rzin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.