Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge ganglionnaire des mélanomes de la tête et du cou : étude rétrospective de 25 cas - 26/04/08

Doi : 10.1016/j.stomax.2007.06.024 

A.-S. Ricard [1],

C. Majoufre-Lefebvre [1],

M. Delaunay [2],

F. Siberchicot [1],

N. Zwetyenga [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Introduction

Le mélanome est un problème important de santé publique, et les localisations cervicofaciales représentent 15 à 20 % des cas. La prise en charge thérapeutique, notamment celle des stades évolués, fait l'objet de controverses. Le but de notre étude rétrospective était l'analyse de patients traités à but curatif pour atteinte ganglionnaire régionale due à un mélanome de la tête et du cou, et d'essayer d'en tirer une conduite à tenir.

Patients et méthode

Sur une période de 11 ans, 25 patients ayant une atteinte ganglionnaire ont été traités chirurgicalement à but curatif.

Résultats

Il s'agissait de 25 patients, d'âge moyen de 57,1 ans (24–88 ans) répartis en 16 hommes (64 %) et neuf femmes (36 %). L'infiltration tumorale moyenne était de 3,8 mm. Le délai moyen de récidive était de 18,2 mois (5–45), pour un suivi moyen de 32 mois (2–86 mois). Les patients, qui n'avaient pas de rupture capsulaire, avaient un meilleur pronostic (p = 0,04).

Discussion

Les données de la littérature peuvent suggérer, en attendant une validation claire et une généralisation de la technique du ganglion sentinelle, les propositions suivantes : la technique du ganglion sentinelle aux patients ayant un mélanome d'épaisseur intermédiaire et classé N0 ; en cas d'envahissement ganglionnaire, une radiothérapie postopératoire dont la dose serait en fonction de l'analyse histologique (nombre de ganglions envahis, rupture capsulaire, etc.) ?

Abstract

Summary

Introduction

Twenty percent of melanoma are located on the head and neck. The treatment of advanced melanoma is still a controversial question. The aim of this study was to analyze the results of lymph node treatment in melanoma, and to try to determine guidelines for management.

Patients and methods

Sixteen male and 9 female patients (mean age 57.1 years) presenting with head and neck melanoma with parotid or cervical node involvement were treated by curative surgery.

Results

Most tumors were classified intermediate according to the Breslow thickness. The average of nodes involved was 2.3 with 44% of cases presenting with capsular rupture. The mean follow-up was 32 months. The mean delay of recurrence was 18.2 months. The 5-year probability of survival was 49.7% and the one none-recurrence was 15.8%. Patients without capsular rupture had a better prognosis (P = 0.04).

Discussion

The management of advanced melanoma of the head and neck is still controversial, but: 1-worse prognosis of patients with advanced melanoma; 2-percentage of occult metastasis was about 20; 3-better prognosis for patients with palpable nodes who had neck dissection and postoperative radiation in cases of node involvement. Until the sentinel node technique becomes widely accepted and performed we recommend: prophylactic dissection (cervical or parotidectomy) in patients with intermediate thickness and without palpable nodes; when patients have resectable node involvement a postoperative radiotherapy.


Mots clés : Mélanome cervicocéphalique , Métastases ganglionnaires , Ganglion sentinelle

Keywords: Cervicocephalic melanoma , Nodal metastases , Sentinel node


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 108 - N° 6

P. 505-508 - décembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Injections d'acide polylactique : intérêt dans la correction des lipoatrophies faciales chez les patients VIH+ sous trithérapie
  • M. Piquet, L. Brignol, B. Chatelain, D. Rey, B. Ricbourg, C. Meyer
| Article suivant Article suivant
  • Carcinomes épidermoïdes simultanés de la cavité buccale et de l'oropharynx
  • A.-S. Ricard, C. Majoufre-Lefebvre, H. Demeaux, F. Siberchicot, N. Zwetyenga

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.