Table des matières EMC Démo S'abonner

Structure, métabolisme, fonction et méthodes d'étude des immunoglobulines G, A et M circulantes - 30/05/22

[90-30-0175-A]  - Doi : 10.1016/S2211-9698(22)74835-2 
C. Chapuis Cellier : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier, C. Lombard  : Praticien hospitalier, Chef de Service du laboratoire d'immunologie
 Service d'immunologie biologique, Hôpital Lyon-Sud, Centre de biologie Sud Bâtiment 3D, 165, chemin du Grand-Revoyet, 69310 Pierre-Bénite, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Principaux produits de sécrétion du système immunitaire adaptatif, les immunoglobulines sont caractérisées par une structure générale commune et la présence de déterminants antigéniques permettant d'individualiser les isotypes, allotypes et idiotypes. Malgré cette structure de base partagée, les immunoglobulines G (IgG), A, M et les sous-isotypes IgG et IgA se différencient par leurs caractéristiques physicochimiques, certaines étant notamment à l'origine de la forte aptitude à la polymérisation des IgA et M circulantes. Elles se différencient également par leur degré de glycosylation, des aberrations de cette dernière constituant des éléments importants de la pathogénie de certaines maladies auto-immunes (maladie de Berger, purpura rhumatoïde). L'exploration conventionnelle des immunoglobulines circulantes repose sur l'électrophorèse des protéines en milieu gélifié ou liquide et sur la mesure de la concentration des classes et sous-classes d'Ig par immunoturbidimétrie ou immunonéphélométrie. Cependant, ces dernières années sont apparues dans le champ d'exploration des Ig de nouvelles approches, certaines uniquement implantées dans des laboratoires spécialisés comme la focalisation isoélectrique ou la quantification spécifique des paires d'Ig, cette dernière méthode permettant d'établir un rapport à partir duquel il est possible de démontrer la présence d'une Ig monoclonale. D'autres, très innovantes et implantées dans des laboratoires très spécialisés, reposent sur l'utilisation de la spectrométrie de masse qui, dans sa variante matrix-assisted laser desorption ionization/time of flight (MALDI-TOF) associée à l'utilisation de nanoanticorps, permettent de dépister, typer et suivre une Ig monoclonale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Immunoglobulines, Glycosylation, Polymérisation, Sous-classes IgG, IgA, Électrophorèse, Immunotypage, Focalisation isoélectrique, Spectrométrie de masse


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Cryoglobulines
  • M.-N. Kolopp-Sarda, I. Dimet, M. Dechomet, C. Lombard
| Article suivant Article suivant
  • Cytokines et chimiokines : méthodes d'exploration et intérêt clinique
  • J. Bienvenu, B. Le Mauff

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.