Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Carcinomes épidermoïdes simultanés de la cavité buccale et de l'oropharynx - 26/04/08

Doi : 10.1016/j.stomax.2007.04.006 

A.-S. Ricard [1],

C. Majoufre-Lefebvre [1],

H. Demeaux [2],

F. Siberchicot [1],

N. Zwetyenga [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Introduction

Les carcinomes épidermoïdes de la cavité buccale sont souvent de localisation unique, mais la découverte d'une ou plusieurs autres lésions n'est pas exceptionnelle. Le but de notre étude était l'analyse d'une série de patients présentant deux carcinomes épidermoïdes des voies aérodigestives supérieures (VADS) simultanés c'est-à-dire diagnostiqués au cours de la même panendoscopie, en excluant l'œsophage et l'arbre bronchopulmonaire.

Patients et méthodes

Entre 1995 et 2001, 1129 patients ont été pris en charge pour un carcinome épidermoïde de la cavité buccale, de l'oropharynx, de l'hypopharynx et du larynx dans le service. Un pour cent d'entre eux présentait deux carcinomes épidermoïdes simultanés des VADS.

Résultats

La série se répartissait en neuf hommes (75 %) et trois femmes (25 %) avec un âge moyen de 61,3 ans (48–86). À la fin de l'étude deux patients étaient perdus de vue, trois patients étaient vivants sans signe de récidive et un patient était vivant avec récidive. Le temps de suivi moyen a été de 17,6 mois.

Discussion

La revue de la littérature retrouve une incidence de carcinomes épidermoïdes simultanés des VADS variant de 1,3 à 12,8 % selon les auteurs. Tout patient porteur d'un carcinome épidermoïde des VADS doit être considéré, a priori, comme ayant un risque important de présenter un autre cancer simultané. Il doit à ce titre bénéficier d'une panendoscopie systématique. Malgré un dépistage précoce, le pronostic de ces lésions reste péjoratif.

Abstract

Summary

Introduction

Squamous cell carcinoma of the oral cavity is often a single localization, but the discovery of another or several associated lesions is not exceptional. The goal of our study was a retrospective analysis of patients having 2 simultaneous squamous cell carcinomas of the upper aerodigestive tract (UADT), i.e. diagnosed during the same panendoscopy by excluding the esophagus and the lung.

Patients and methods

Between 1995 and 2001, 1,129 patients were treated for squamous cell carcinoma of the oral cavity, oropharynx, hypopharynx, and larynx in the Bordeaux Maxillo-facial Surgery Unit. 1% of these patients presented 2 simultaneous squamous cell carcinomas of UADT.

Results

Our series was divided in 9 men (75%) and 3 women (25%) with an average age of 61.3 years (48-86). At the end of the study 2 patients were lost to follow-up, 3 patients were alive without recurrence, and 1 patient was alive with recurrence. The average follow-up time was 17.6 months.

Discussion

A review of the literature gave an incidence of simultaneous squamous cell carcinomas of UADT varying from 1.3 to 12.8% according to authors. Thus, any patient having squamous cell carcinoma of the UADT must be considered as having an important potential risk to present another simultaneous cancer and to benefit from a systematic panendoscopy. In spite of an early diagnosis, the prognostic of these lesions remains bad.


Mots clés : Cancers primitifs multiples , Carcinomes oraux

Keywords: Multiple primary neoplasms , Oral cancer


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 108 - N° 6

P. 509-512 - décembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge ganglionnaire des mélanomes de la tête et du cou : étude rétrospective de 25 cas
  • A.-S. Ricard, C. Majoufre-Lefebvre, M. Delaunay, F. Siberchicot, N. Zwetyenga
| Article suivant Article suivant
  • Ostéoradionécroses mandibulaires : partie I : facteurs de gravité
  • C. d'Hauthuille, S. Testelin, F. Taha, G. Bitar, B. Devauchelle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.