Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Angiogenèse et néphrotoxicité des antiangiogéniques - 02/06/22

[18-066-G-10]  - Doi : 10.1016/S1762-0945(22)86774-7 
E. Clou a, , Y. Luque b
a Service de pharmacie, Hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 
b Soins intensifs néphrologiques et rein Aigu, Département de néphrologie, Hôpital Tenon, Inserm UMR_S1155, Sorbonne Université, AP-HP, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Dans le processus tumoral, l'angiogenèse va permettre l'approvisionnement mais aussi la dissémination des cellules cancéreuses. Le développement des antiangiogéniques, et plus particulièrement des anti-vascular endothelial growth factor (VEGF), a amélioré le pronostic et la survie de nombreux patients atteints de cancer. Le bévacizumab (anticorps monoclonal), l'aflibercept (VEGF-trap) et certains inhibiteurs de tyrosine kinase comme le sunitinib ont un mécanisme d'action similaire, basé sur une inhibition de la voie de signalisation du VEGF. Ces traitements peuvent être associés à une chimiothérapie conventionnelle et sont de tolérance variable selon l'état général du patient et les facteurs de comorbidités associés. Les antiangiogéniques ont une toxicité potentielle vasculaire et rénale, et sont donc soumis à une surveillance accrue pendant la durée du traitement. L'hypertension artérielle et la protéinurie sont les effets indésirables les plus fréquents, généralement contrôlables et réversibles à l'arrêt du traitement. Néanmoins, des toxicités plus sévères ont été rapportées, comme des insuffisances rénales aiguës par atteinte glomérulaire ou vasculaire à type de microangiopathie thrombotique, mais aussi, plus rarement, par atteinte tubulo-interstitielle. Cet article vise à décrire les mécanismes d'action des antiangiogéniques et leurs toxicités potentielles, en particulier rénales.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Anti-vascular endothelial growth factor, Hypertension, Microangiopathie thrombotique, Néphrotoxicité, Protéinurie


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Toxicité rénale des produits de contraste non iodés
  • N. Janus, V. Launay-Vacher, G. Deray
| Article suivant Article suivant
  • Néphrotoxicité du ténofovir
  • J. Tourret, G. Deray, C. Bagnis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.