Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hypertension artérielle chez le sujet diabétique - 03/06/22

[11-301-P-10]  - Doi : 10.1016/S1166-4568(22)46218-8 
B. Duly-Bouhanick a, , F. Seguro b
a Service de thérapeutique et hypertension artérielle, Hôpital Rangueil, Pôle cardiovasculaire et métabolique, CERPOP Université Toulouse 3, 1, avenue du Professeur-Jean-Poulhès, TSA 50032, 31059 Toulouse cedex 9, France 
b Service de cardiologie, Clinique de l'Union, boulevard Ratalens, 31240 Saint-Jean, France 

Auteur correspondant.

Résumé

La particularité et la forte prévalence de l'hypertension artérielle (HTA) chez le patient diabétique sont expliquées par des mécanismes complexes et l'HTA doit être prise en charge de façon multidisciplinaire au croisement de la diabétologie, la cardiologie et la néphrologie. À la lumière des études récentes disponibles, les nouvelles recommandations permettent de guider le traitement vers des cibles thérapeutiques spécifiques avec une individualisation éventuelle du traitement et de choisir les classes thérapeutiques les mieux adaptées. Un contrôle optimal de la pression artérielle (PA) permet une réduction de la morbimortalité cardiovasculaire (CV) de ces patients à haut risque CV et reste un enjeu prioritaire chez eux. Si les objectifs en consultation selon les recommandations françaises se situent entre 130 et 139 mmHg pour la PA systolique et inférieurs à 90 mmHg pour la PA diastolique, ceux des recommandations européennes sont plus stricts (< 130/80 mmHg) et, ce qui est nouveau, mentionnent un seuil inférieur (120/70 mmHg) en dessous duquel il ne faut pas aller. Une approche centrée sur le patient qui prend en compte l'ensemble des facteurs de risque CV avec une polythérapie majoritairement de mise permet de limiter la survenue de la micro- et de la macroangiopathie. Une évaluation périodique de l'observance est prioritaire avant de majorer les traitements chez un patient avec plusieurs maladies chroniques et polymédiqué. Les bloqueurs du système rénine-angiotensine (SRA) sont à privilégier. Certaines classes thérapeutiques comme les analogues du glucagon-like peptide 1 (GLP1) ou les inhibiteurs des sodium glucose co-transporter 2 (SGLT2) sont à envisager pas seulement pour leurs effets antihyperglycémiants mais aussi pour leurs propriétés hypotensives et de protection CV qu'elles confèrent.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Diabète, Hypertension, Néphroprotection, Facteur de risque cardiovasculaire


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hypertension artérielle et troubles du rythme
  • L. Champ-Rigot, J. Alexandre, P. Milliez
| Article suivant Article suivant
  • Mesures hygiénodiététiques dans le traitement de l'hypertension artérielle
  • G. Fenech, J. Vay Demouy, B. Kantor, J. Blacher

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.