Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude observationnelle des déclarations de liens d’intérêts au Congrès de la médecine générale France et liens d’intérêts des médecins intervenants - 08/06/22

Observational study of links of interest disclosure at the Congress of General Medicine France and links of interest of French physicians attending

Doi : 10.1016/j.therap.2021.09.004 
Adriaan Barbaroux a, , Guillaume Lardy b
a Département d’enseignement et de recherche en médecine générale, RETINES, LAPCOS, HEALTHY, université Côte-d’Azur, 06107 Nice, France 
b Département d’enseignement et de recherche en médecine générale, RETINES, HEALTHY, université Côte-d’Azur, 06107 Nice, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les leaders d’opinion médicaux représentent un outil marketing dont l’efficacité est bien documentée en France et dans le monde. Ils soulèvent moins de méfiance que les visiteurs médicaux, mais cette confiance décline quand ils déclarent leurs liens d’intérêts. En France, la base de données publique « Transparence-Santé » présente les liens d’intérêts de chaque professionnel avec les industries de santé depuis 2012. Ces liens doivent être déclarés au début de toute intervention publique, depuis 2002, pour améliorer la transparence des intervenants en santé.

Objectifs

Évaluer le taux de respect de l’obligation déclarative des liens d’intérêts au Congrès de la médecine générale France 2020. L’objectif secondaire était d’évaluer les liens d’intérêts des médecins français intervenant au congrès grâce aux données répertoriées dans « Transparence-Santé » via le projet Eurosfordocs.

Méthode

Étude observationnelle transversale prospective sur l’intégralité des interventions disponibles sur la plateforme internet du congrès. Tous les intervenants, faisant une présentation orale et/ou écrite commentée, répondant à l’obligation déclarative, ont été inclus. Une analyse descriptive des données de « Transparence-Santé » a ensuite été réalisée.

Résultats

Sur 253 interventions incluses, 34 % respectaient l’obligation déclarative. Les liens d’intérêts des médecins des symposiums sponsorisés (11,5 % du panel) représentaient 92 % du volume total des liens d’intérêts, avec une moyenne de 11,2k€/an, significativement supérieure aux 126€/an perçus par les autres médecins (p<0,01).

Conclusion

L’obligation légale de déclarer ses liens d’intérêts en congrès est peu respectée en France. L’implication des organisateurs et l’utilisation de formats de déclaration préétablis amélioreraient la transparence. Il est nécessaire de développer l’indépendance des intervenants pour améliorer la recherche et l’expertise médicale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Medical opinion leaders represent a marketing tool whose effectiveness is well documented in France and worldwide. They are less distrusted than pharmaceutical representatives, but this trust declines when they declare their ties. In France, the public database “Transparence-Santé” presents the financial ties of each professional with the health industries since 2012. These ties must be declared at the beginning of any public intervention since 2002 to improve the transparency of healthcare stakeholders.

Objectives

This study assessed the compliance with the obligation to disclose conflicts of interests at the Congress of General Medicine France 2020. Its secondary objective was to assess the financial ties of French physicians attending the congress using the data listed in “Transparence-Santé” through the Eurosfordocs project.

Method

Prospective cross-sectional observational study of all the interventions available on the congress’ internet platform. All speakers, making either an oral or a written and commented presentation, who must declare their conflicts of interest, were included. A descriptive analysis of “Transparence-Santé” data was carried out for the doctors attending the congress.

Results

Among 253 interventions, 34% complied with the disclosure requirement. The doctors participating in symposiums links of interests represented 92% of the global amount of congress’ links of interests, with an average of 11,2k€/year, significantly higher than the 126€/year of other physicians.

Conclusion

The legal obligation to declare one's conflict of interest at congresses is little respected in France. Involvement of the organizers and using pre-established disclosure formats would improve transparency. It is necessary to develop the independence of speakers to improve research and medical expertise.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Conflit d’intérêts, Congrès, Médecine générale, Leader d’opinion

Keywords : Conflict of interest, Congress, General practice, Key opinion leader


Plan


© 2021  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 3

P. 309-317 - mai 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparative study of the adverse event profile of hydroxychloroquine before and during the Sars-CoV2 pandemic
  • Pauline Lory, Jeffrey Lombardi, Clémence Lacroix, Paola Sanchez-Pena, Serena Romani, Aurélie Grandvuillemin, Réseau Français des Centres Régionaux de Pharmacovigilance
| Article suivant Article suivant
  • Peptides-based therapeutics: Emerging potential therapeutic agents for COVID-19
  • Jagat Narayan Shah, Guang-Qin Guo, Anand Krishnan, Muthusamy Ramesh, Naresh Kumar Katari, Mohd Shahbaaz, Magda H. Abdellattif, Sachin Kumar Singh, Kamal Dua

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.