Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie des lésions urétérales iatrogènes - 10/06/22

[34-370-A-10]  - Doi : 10.1016/S1879-8543(22)43088-6 
I. Marzouk-Moussa a, d : Professeure agrégée hospitalo-universitaire, radiologiste, M.H. Bouhaouala a, e : Professeur hospitalo-universitaire, chef de service, radiologiste, T. El Diasty b, f : Professeur des Universités, chef de département, radiologiste, N. Grenier c, g : Professeur des Universités, chef de service, radiologiste, Y. Nouira a, h : Professeur hospitalo-universitaire, chef de service, urologue, L. Hendaoui a,  : Professeur émérite d'imagerie médicale, radiologiste
a Université Tunis-El-Manar, 1007 Tunis, Tunisie 
b Université de Mansoura, 35516 Mansoura, Égypte 
c Université Bordeaux Segalen, 146, rue Léo-Saignat, 33000 Bordeaux, France 
d Hôpital Louis-Pasteur-Chartres, 4, rue Claude-Bernard, 28630 Le Coudray, France 
e Hôpital des FSI, 2070 La Marsa, Tunisie 
f Centre d'urologie et de néphrologie, 35516 Mansoura, Égypte 
g Groupe hospitalier Pellegrin, place Aurélie-Raba-Léon, 33000 Bordeaux, France 
h CHU La Rabta, 1007 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Le traumatisme urétéral iatrogène est la cause la plus fréquente de plaie urétérale et survient au cours d'un acte chirurgical par voie laparoscopique à ciel ouvert ou de procédure endoscopique. Les causes les plus fréquentes de lésions urétérales iatrogènes (LUI) sont les interventions chirurgicales gynécologiques et urologiques. Les facteurs de risque sont dominés par la radiothérapie. L'uretère pelvien est concerné dans 80 % des cas. Le diagnostic est fait avec un délai moyen de 13 à 30 jours. L'anurie et/ou l'apparition d'une fuite urinaire amènent un diagnostic rapide. Une lombalgie, une incontinence urinaire, une hématurie et/ou un utérus postopératoire doivent inciter le médecin à chercher une LUI. L'uroscanner avec les appareils multicoupes est actuellement le moyen d'imagerie le plus performant. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) sans puis après injection et/ou l'uro-IRM sont utilisées de première intention chez l'enfant, la femme enceinte et en cas de contre-indication de l'injection du produit de contraste (PDC) iodé. L'urographie intraveineuse (UIV), couplée ou non à l'échographie, est utilisée en cas de non-disponibilité de la tomodensitométrie (TDM) et de l'IRM. Les techniques d'opacification décrites représentent la méthode de référence pour mettre en évidence une fuite de produit de contraste. Les techniques d'imagerie mettent en évidence une fuite de produit de contraste, un urinome et/ou une sténose en rapport avec une ligature ou tardive traduisant une cicatrice fibreuse. La surveillance après traitement est effectuée par le couple UIV-échographie ou mieux par l'uroscanner à faible dose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Lésion urétérale, Iatrogène, Urinome, Tomodensitométrie, Imagerie par résonance magnétique, Urographie intraveineuse


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Prélèvements et biopsies guidées en pathologie rénale
  • A. Carballeira Alvarez, L. Daniel, P. Souteyrand, E. Lechevallier, C. Coulange, E. Uzan, M. De Fromont, M. André
| Article suivant Article suivant
  • Imagerie de l'appareil urinaire opéré
  • L. Hendaoui, K. Nouira, A. Askri, Y. Nouira, L. Charrada-Ben Farhat, K. Hamida, S. Merran, N. Dali, O. Hélénon, A. Horchani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.