Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Conservation gastrique dans les lésions caustiques sévères du tube digestif : est-elle légitime ? - 01/01/03

F.R.  Pruvot a * ,  F.  Brami a ,  F.  Saulnier b ,  L.  Gambiez a ,  D.  Roumilhac a ,  J.P.  Chambon a ,  J.C.  Paris c ,  P.  Quandalle a *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Buts de l'étude. - Évaluer les résultats d'une attitude thérapeutique conservatrice contrôlée de l'estomac chez les patients atteints de lésions caustiques sévères.

Méthodes. - Parmi 40 patients ayant des lésions caustiques gastriques sévères (> IIb), 28 ayant des lésions gastriques de stade III (nécrose en mosaïque : n = 10 ou nécrose extensive ou circonférentielle : n = 18) ont été pris en charge de façon prospective de 1990 à 1998. Vingt-deux patients avaient des lésions oesophagiennes et 6 des lésions duodénales de stade III associées. Les patients ont été suivis par une surveillance chirurgicale quotidienne. Une gastrectomie totale avec exclusion ou exérèse oesophagienne n'était réalisée que devant des signes de perforation.

Résultats. - Cinq gastrectomies totales immédiates ont été réalisées en urgence et 7 l'ont été secondairement, associées à deux oesophagectomies et deux résections jéjunales. Le taux de mortalité a été de 18 % (5/28). L'estomac a pu être préservé dans 16 cas (60 %), 7 fois complètement et 9 fois de manière partielle en raison d'une sténose post-caustique. Dix-huit oesophagoplasties pour lésions oesophagiennes caustiques ou après gastrectomie ont été nécessaires sans mortalité.

Conclusion. - Les lésions caustiques gastriques de stade III, sans menace vitale immédiate, ne requièrent pas systématiquement une gastrectomie totale en urgence. Une attitude conservatrice est possible, dans certaines conditions de surveillance, avec une morbidité significative et une mortalité acceptable et permet de préserver un nombre significatif d'estomacs.

Mots clés  : Estomac ; Brûlure caustique ; Endoscopie ; Gastrectomie ; Surveillance.

Abstract

Objective. - To evaluate advantages and drawbacks of a controlled conservative management of patients with severe gastric caustic injuries.

Methods. - Among 40 patients with severe caustic gastric burns (> IIb), 28 with stade III lesions (mosaic necrosis: n = 10, extensive or circumferential necrosis: n = 18) were managed prospectively from 1990 to 1998. Twenty-two patients had associated stage III oesophageal lesions and 6 had stage III duodenal lesions. All patients were followed up by daily surgical examination. Total gastrectomy with esophageal exclusion or stripping was performed in case of perforation.

Results. - Five immediate and 7 secondary total gastrectomies, two associated esophagectomies and two jejunal resections were performed. Mortality rate was 18% (5/28). Sixteen gastric preservations (60%) were achieved, including 7 complete and 9 partial because of gastric stricture. Eighteen esophagoplasties for oesophageal strictures or after gastrectomy were performed without mortality.

Conclusion. - Stage III caustic injuries of the stomach, when they are not immediately life-threatening, do not systematically require total gastrectomy. A strict conservative attitude can be done with significant morbidity and acceptable mortality and significantly raises the numbers of preserved stomach.

Mots clés  : Stomach ; Caustic burn ; Endoscopy ; Gastrectomy ; Follow-up.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 128 - N° 1

P. 11-17 - février 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Chirurgie laparoscopique aorto-iliaque pour lésions occlusives ou anévrismales
  • F. Sala, R. Hassen-Khodja, S. Declemy, P.J. Bouillanne, P. Haudebourg, M. Batt
| Article suivant Article suivant
  • Destruction de parenchyme hépatique par ultrasons focalisés
  • B.M.H. Gignoux, J.Y. Scoazec, L. Curiel, C. Beziat, J.Y. Chapelon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.