Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apport de la détection des anticorps antiphosphatidylsérine/prothrombine (aPS/PT) dans le diagnostic et la prise en charge du syndrome des antiphospholipides (SAPL) - 23/06/22

Contribution of antiphosphatidylserine/prothrombin (anti-PS/PT) antibody detection in the diagnosis and management of antiphospholipid syndrome (APS)

Doi : 10.1016/j.revmed.2022.04.031 
A. Delarue a, M.-A. Dragon-Durey b, L. Darnige c, d,
a Service de médecine vasculaire, Assistance Publique-hôpitaux de Paris-Centre (AP–HP.CUP), 75015 Paris, France 
b Service d’immunologie biologique, Assistance Publique-hôpitaux de Paris-Centre (AP–HP.CUP), 75015 Paris, France 
c Service d’hématologie biologique, Assistance Publique-hôpitaux de Paris-Centre (AP–HP.CUP), 75015 Paris, France 
d Université de Paris, Inserm, Innovative Therapies in Haemostasis, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 23 June 2022
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le syndrome des antiphospholipides (SAPL) fait partie des maladies auto-immunes et des thrombophilies acquises les plus fréquentes. Il est caractérisé par la survenue d’évènements thrombotiques ou obstétricaux associés à la présence d’anticorps antiphospholipides persistants. Le diagnostic peut s’avérer difficile, notamment parce que certains tests biologiques peuvent être perturbés par les traitements anticoagulants ou un syndrome inflammatoire.

Depuis quelques années, de nouveaux anticorps antiphospholipides voient le jour, parmi eux les anticorps antiphosphatidylsérine/prothrombine (anti-PS/PT), dont la signification et l’intérêt clinique sont à déterminer.

Biologiquement, plusieurs études ont retrouvé une forte corrélation entre la présence d’un lupus anticoagulant (LA) et des anticorps anti-PS/PT. Cliniquement, il existe une majoration du risque thrombotique et des complications obstétricales en présence d’anticorps anti-PS/PT. Il existe également une association avec la thrombopénie, facteur de gravité à part entière, laissant suspecter que la présence d’anticorps anti-PS/PT serait associée à un SAPL plus sévère sur le plan clinique.

Parmi les patients SAPL séronégatifs, 6 à 17 % des patients sont positifs pour les anticorps anti-PS/PT ce qui pourrait induire une modification de leur prise en charge thérapeutique.

Cet article propose une mise au point sur l’apport de la détection des anticorps anti-PS/PT dans le diagnostic et la prise en charge du SAPL.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Antiphospholipid syndrome (APS) is an autoimmune disease and one of the most common causes of acquired thrombophilia. It is characterised by the occurrence of thrombotic or obstetric events associated with the presence of persistent antiphospholipid antibodies. The diagnosis can be challenging, particularly because some biological tests can be disturbed by anticoagulant treatment or inflammation.

In the recent years, new antiphospholipid antibodies, including anti-phosphatidylserine/prothrombin antibodies (anti-PS/PT), have emerged but their clinical significance and causality remain uncertain.

Biologically, several studies have found a strong correlation between the presence of lupus anticoagulant (LA) and anti-PS/PT antibodies. Clinically, the presence of anti-PS/PT antibodies is associated with an increased risk of thrombosis and obstetric complications. There is also an association with thrombocytopenia, suggesting that the presence of anti-PS/PT antibodies may be associated with more severe clinical APS. Among seronegative APS patients, 6–17% of patients are positive for anti-PS/PT antibodies. This might influence the therapeutic management of patients.

This article aims to provide an update on contribution of anti-PS/PT antibodies detection for the diagnosis and management of APS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome des antiphospholipides, Anticorps antiphospholipides, Lupus anticoagulant, Anticorps anti-prothrombine, Anticorps anti-phosphatidylsérine/prothrombine, Thrombose, Morbidité obstétricale

Keywords : Antiphospholipid syndrome, Antiphospholipid antibodies, Lupus anticoagulant, Anti-prothrombin antibodies, Anti-phosphatidylserine/prothrombin antibodies, Thrombosis, Obstetric morbidity


Plan


© 2022  Société Nationale Française de Médecine Interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.