Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Actualisation du prélèvement d’organe de patients décédés - 23/06/22

Update on organ procurement from deceased patients

Doi : 10.1016/j.anrea.2022.05.009 
Thomas Kerforne 1, 2, 4, , Thierry Bénard 1, 2, 4, Géraldine Allain 3, 4
1 CHU de Poitiers, service d’anesthésie-réanimation médecine périopératoire, 86000 Poitiers, France 
2 CHU de Poitiers, coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus, 86000 Poitiers, France 
3 CHU de Poitiers, service de chirurgie cardio-thoracique et vasculaire, 86000 Poitiers, France 
4 Université de Poitiers, unité Inserm U1313 IRMETIS, 86000 Poitiers, France 

Thomas Kerforne, CHU de Poitiers, service d’anesthésie-réanimation médecine périopératoire, 86000 Poitiers, France.CHU de Poitiers, service d’anesthésie-réanimation médecine périopératoirePoitiers86000France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 23 June 2022

Résumé

La greffe d’organe reste un traitement de choix de nombreuses défaillances d’organes. La situation de pénurie d’organes a changé la démographie des donneurs potentiels. Ainsi, les principales sources de greffons sont les donneurs décédés après mort encéphalique (DDME) et les donneurs décédés après arrêt circulatoire contrôlé (DDAC). Une solide connaissance de la physiopathologie de ces donneurs est indispensable à la mise en œuvre rapide de mesures de réanimation précises. L’optimisation de cette réanimation passe par : l’utilisation de protocoles dédiés (objectifs, thérapeutiques et surveillance) chez tous les donneurs ; le recours chez le DDME à l’hypothermie modérée, la dopamine et l’hémissucinate d’hydrocortisone en cas de recours à la noradrénaline ; le recours systématique à un reconditionnement par circulation régionale normothermique chez le DDAC ; l’utilisation d’une perfusion ex vivo hypothermique pour les organes issus de DDME à critères élargis et DDAC. L’évolution moderne de la réanimation des greffons tend vers une réanimation d’organe personnalisée, du donneur jusqu’au receveur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Organ transplantation remains a treatment of choice for many organ failures. The situation of shortage of organs to be retrieved has led to a change in the demography of potential donors. Thus, the main sources of transplants are donors deceased after brain death (DBD) and donors deceased after controlled circulatory arrest (DCD). A solid knowledge of the physiopathology of these donors is essential for the establishment of precise and rapidly implemented resuscitation procedures. The optimisation of this resuscitation involves: the use of dedicated protocols (objectives, therapeutics and monitoring) in all donors; the use of moderate hypothermia, dopamine and hydrocortisone hemisuccinate in the case of DBD; the systematic use of NRP reconditioning in DCD; the use of hypothermic ex vivo perfusion for organs from extended criteria DBD and DCD. Modern developments in transplant resuscitation are moving towards personalised organ resuscitation from donor to recipient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Donneurs décédés après mort encéphalique, Donneurs décédés après arrêt circulatoire contrôlés, Maastricht 3, Circulation régionale normothermique, Conservation dynamique

Keywords : Donors deceased after brain death, Donors deceased after circulatory death, Maastricht 3, Normothermic regional perfusion, Dynamic conservation


Plan


© 2022  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.