Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Actinomycoses cervicofaciales - 29/06/22

[22-035-A-10]  - Doi : 10.1016/S2352-3999(22)45333-7 
J. Massaad : Docteur, A. Arnal Etienne : Docteur, M. Magremanne  : Docteur
 Service de stomatologie et chirurgie maxillofaciale, Cliniques universitaires Saint-Luc, Université Catholique de Louvain, 10, avenue Hippocrate, 1200 Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Résumé

Les actinomycoses (AM) sont des infections polymicrobiennes synergiques causées par Actinomyces, bactérie filamenteuse Gram positif anaérobie ou microaérophile, faisant partie de la flore normale des muqueuses humaines. Les AM se présentent comme des infections endogènes sporadiques qui ne sont généralement pas transmissibles. Les espèces d'Actinomyces profitent des lésions tissulaires ou de brèches muqueuses comme les infections dentaires et les traumatismes oro-maxillo-faciaux pour envahir les structures adjacentes sous la forme d'un processus subaigu à chronique, granulomateux et suppuratif, donnant généralement naissance à de multiples abcès et à des voies de drainage fistulisées à la peau, situés de préférence dans la région cervicofaciale, le thorax ou l'abdomen. Ces affections progressent lentement, pénètrent dans les tissus sans tenir compte des limites naturelles telles que les barrières anatomiques. Le diagnostic peut être difficile, car les symptômes cliniques, les signes radiographiques ou histopathologiques peuvent tous être trompeurs. Devant un tableau d'abcès tardif ou récidivant après curetage et antibiothérapie de courte durée, le diagnostic d'AM doit être évoqué. La découverte de grains de soufre n'est pas pathognomonique et est retrouvée dans 10 à 25 % des cas. Il s'agit de particules macroscopiquement visibles, jaunâtres, ou rougeâtres à brunâtres. Une antibiothérapie de longue durée à des doses élevées combinée à une chirurgie constitue la base du traitement des AM. La pénicilline est le traitement de premier choix. Le traitement des copathogènes reste discuté.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Actinomycose cervicofaciale, Actinomyces, Grain de soufre, Infections bactériennes


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Fistules d'origine dentaire
  • L. Guyot, J.-M. Foletti, C. Chossegros, G. Thiery
| Article suivant Article suivant
  • Rhinosinusites fongiques des sinus maxillaires
  • A. Lassausaie, I. Barthélémy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.