Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Génétique de la maladie d'Alzheimer - 15/07/22

[17-055-G-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(22)44856-1 
D. Wallon a, b, , G. Nicolas a, c
a Centre national de référence Malades Alzheimer jeunes, CHU de Rouen et Normandie Université, UNIROUEN, Inserm U1245, 76000 Rouen, France 
b Service de neurologie, CHU de Rouen, 37, boulevard Gambetta, 76000 Rouen, France 
c Service de génétique, CHU de Rouen, 37, boulevard Gambetta, 76000 Rouen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

La maladie d'Alzheimer (MA) représente la cause la plus fréquente de trouble neurocognitif majeur dégénératif, tout âge confondu, y compris avant 65 ans. Une agrégation familiale est souvent rapportée, mais la proportion de familles concernées par une transmission autosomique dominante reste minoritaire. Trois gènes porteurs de mutations sont associés à cette présentation très rare de MA, préséniline 1 (PSEN1), préséniline 2 (PSEN2) et amyloid-β precursor protein (APP). L'étude systématique des phénotypes associés aux mutations de ces gènes montre une grande hétérogénéité, dépassant le cadre de la sémiologie cognitive et pouvant retarder le diagnostic. Il apparaît donc important de bien connaître ces cadres syndromiques afin de ne pas méconnaître un diagnostic. En parallèle des mutations causales, il existe un continuum de facteurs de risque génétiques dont la fréquence et les effets sur le risque de développer la MA sont très divers. Par définition, aucun de ces facteurs n'est nécessaire ni suffisant, mais leur présence ou la combinaison de plusieurs d'entre eux peut conférer un risque important. Dans cette revue, les corrélations génotype-phénotype pour les mutations causales de MA sont décrites sur les plans clinique, radiologique et neuropathologique, de même que les facteurs de risque génétiques modifiant la susceptibilité de développer une MA. La prédiction du risque selon le gène et le type de variant permet, selon les cas, l'accès au conseil génétique ou d'ouvrir la voie de la recherche en médecine de précision et pour la prévention thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Troubles neurocognitifs dégénératifs, Génétique, Maladie d'Alzheimer, Facteurs de risque génétiques, Autosomique dominant


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Tuberculose du système nerveux central
  • C. Bazin
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic clinicobiologique de la maladie d'Alzheimer
  • J. Lagarde, P. Olivieri, M. Bottlaender, M. Sarazin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.