Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Troubles du rythme et de la conduction chez l'enfant - 04/08/22

[25-140-B-10]  - Doi : 10.1016/S1959-5182(22)46899-1 
P. Amedro a, b
a Service de cardiologie pédiatrique et congénitale, Centre de référence national des malformations cardiaques congénitales complexes, CHU de Bordeaux, avenue de Magellan, 33604 Pessac, France 
b Institut hospitalo-universitaire Liryc, Université de Bordeaux, Pessac, France 

Résumé

En l'absence de dépistage systématique par électrocardiogramme (ECG) actuellement recommandé en pédiatrie, la découverte d'une arythmie arrive le plus souvent après un point d'appel clinique (personnel ou familial), ou de façon fortuite chez un adolescent lors d'un bilan d'aptitude au sport. La première attitude en cas de découverte d'une arythmie sur l'ECG est d'évaluer son retentissement clinique et de séparer les patients en trois groupes de sévérité, ce qui va conditionner la prise en charge thérapeutique : asymptomatique ; insuffisance cardiaque ou syncope ; collapsus ou arrêt cardiaque. L'ECG normal de l'enfant comporte des particularités telles que la fréquence rapide, l'axe droit, le bloc incomplet de branche droite, et les ondes T négatives en précordial droit. Les troubles du rythme les plus fréquents sont les tachycardies supraventriculaires sur cœur sain, qui sont en général de bon pronostic. Les troubles du rythme secondaires (cardiopathie congénitale, pharmacologique) et les maladies rythmiques héréditaires sont plus rares et doivent être envisagés en fonction du contexte. Les bradycardies sont le plus souvent sinusales et de cause extracardiaque, mais l'ECG doit rechercher un bloc auriculoventriculaire ou un QT long.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Pédiatrie, Aythmie, Bradycardie, Bloc auriculoventriculaire, Syncope, QT long congénital, Tachycardie, Syndrome de Brugada


Plan


 Pour citation, ne pas utiliser la référence ci-dessus de cet article, mais la référence de la version originale publiée dans EMC - Cardiologie 2022;36(2):1-5 [11-940-H-30].
☆☆ Les annexes indiquées dans ce PDF sont présentes dans la version étendue de l'article disponible sur www.em-consulte.com/.


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Arrêt cardiaque de l'enfant
  • G. Chéron, N. Bocquet, V. Nouyrigat, G. Patteau, L. de Saint Blanquat
| Article suivant Article suivant
  • Insuffisance cardiaque chez l'enfant
  • J. Auriau, A. Fraisse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.