Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Kinesiotaping as an adjunct to exercise therapy for symptomatic and asymptomatic swimmers: A randomized controlled trial - 05/08/22

Le kinesio-taping comme complément de la thérapie par l’exercice chez des nageurs symptomatiques et asymptomatiques : un essai randomisé contrôlé

Doi : 10.1016/j.scispo.2021.06.013 
A. Naderi a, , S.H. Mousavi b, W.B. Katzman c, K.D. Rostami d, S. Goli e, M.H. Rezvani a, H. Degens f, g, h
a Department of Health and Corrective Exercise, School of Sport Sciences, Shahrood University of Technology, Shahrood, Semnan, Iran 
b Department of Sports Medicine and Health, Faculty of Physical Education and Sports Sciences, Tehran, Iran 
c Department of Physical Therapy and Rehabilitation Science, University of California, San Francisco, CA, US 
d Department of biomechanics, Faculty of Physical Education and Sports Sciences, University of Mazandaran, Mazandaran, Babolsar, Iran 
e Department of Epidemiology, School of Public Health, Shahroud University of Medical Sciences, Shahroud, Iran 
f School of Healthcare Science; Manchester Metropolitan University, Manchester, UK 
g Institute of Sport Science & Innovations, Lithuanian Sports University, Kaunas, Lithuania 
h University of Medicine & Pharmacy of Targu Mures, Targu Mures, Romania 

*Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 05 August 2022

Summary

Objectives

Kinesiotaping is widely used in sport injury prevention and treatment, and sports performance improvement; however, there is insufficient evidence of its effectiveness. The purpose of this randomized trial was to determine if short- and long-term treatment with exercise combined with kinesiotaping results in better outcomes on static and dynamic posture in symptomatic and asymptomatic swimmers with forward-head, forward-shoulder posture than exercise alone.

Material and methods

Fifty-two 11- to 25-year-old competitive swimmers were randomly assigned to an exercise combined with kinesiotaping group (n=26) and exercise-only group (n=26). Both groups received a 10-week exercise intervention targeting shoulder and thoracic mobility, upper back and shoulder strength with or without kinesiotaping following each exercise session. Static and dynamic posture including pectoralis minor length, scapular anterior tilting index, scapular upward rotation, and glenohumeral internal and external rotation were measured at baseline, after one session (short-term), and after the 10-week intervention (long-term).

Results

Results from our study show that exercise combined with kinesiotaping resulted in immediate decrease forward-head angle (Cohen d=0.84) and forward-shoulder angle (Cohen d=1.37) and increase in dynamic posture including pectoralis minor length (Cohen d=0.63), glenohumeral internal rotation (Cohen d=0.91), total glenohumeral rotation (Cohen d=0.91), scapular anterior tilting index (Cohen d=0.48), scapular upward rotation 0–60∘ (Cohen d=0.56), and 60-120 (Cohen d=0.62). In addition, exercise combined with kinesiotaping relative to exercise-only did not have better effects after 10-week intervention for dynamic and static posture (P>0.05), but it may be a good choice to improve pain, dynamic and static posture in swimmers in the short-term (P0.05).

Conclusion

Adding KT to exercise intervention may be a good choice to improve static and dynamic posture, and pain relief, in the short- but not in the long-term.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Le kinesio-taping (KT) est largement utilisé pour la prévention et le traitement des blessures sportives et l’amélioration des performances; cependant, les preuves de son efficacité demeurent insuffisantes. Le but de cet essai randomisé était de déterminer si un traitement à court et à long terme avec de l’exercice combiné au KT par rapport à l’exercice seul aboutissait à de meilleurs résultats sur la posture statique et dynamique chez les nageurs symptomatiques et asymptomatiques avec une posture en projection de la tête et enroulement des épaules.

Matériels et méthodes

Cinquante-deux nageurs de compétition âgés de 11 à 25 ans ont été assignés au hasard à un exercice combiné avec KT groupe (n=26) et un seul d’exercice groupe (n=26). Les deux groupes ont reçu une intervention d’exercice de 10 semaines ciblant la mobilité de l’épaule et du thorax, la force du haut du dos et des épaules avec ou sans KT avec chaque séance d’exercice. La posture statique et dynamique, y compris la longueur du petit pectoral, l’indice de la bascule antérieure de scapula, la rotation latérale de scapula et la rotation interne et externe de l’articulation gléno-humérale ont été mesurées au début, après une séance (à court terme) et après l’intervention de 10 semaines (à long terme).

Résultats

Les résultats de notre étude montrent que l’exercice combiné au KT a entraîné une diminution immédiate de l’angle de antéprojection de la tête (Cohen d=0,84) et de l’angle de antéprojection de épaules (Cohen d=1,37), et une amélioration de la posture dynamique, y compris la longueur du petit pectoral (Cohen d=0,63), la rotation médiale de la gléno-humérale (Cohen d=0,91), la rotation totale de la gléno-humérale (Cohen d=0,91), l’indice de la bascule antérieure de la scapula (Cohen d=0,48), la rotation latérale de la scapula 0–60∘ (Cohen d=0,56) et 60–120∘ (Cohen d=0,62). L’exercice combiné au KT par rapport à l’exercice unique n’a pas eu de meilleurs effets après une intervention de 10 semaines pour la posture dynamique et statique (P>0,05), mais il peut être un bon choix pour améliorer la douleur, la posture dynamique et statique chez les nageurs à court terme (P≤0.05).

Conclusion

Ajout de KT à l’intervention d’exercice peut être un bon choix pour améliorer la posture statique et dynamique, et le soulagement de la douleur à court terme mais pas à long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Swimming injury, Swimmer's shoulder, Pectoralis minor length, Glenohumeral internal and external-rotation, Scapular tilting

Mots clés : Blessure en natation, Épaule du nageur, Longueur du petit pectoral, Rotation médiale de l’articulation gléno-humérale, Bascule antérieure de la scapula


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.