Table des matières EMC Démo S'abonner

Défibrillations semi-automatique et entièrement automatique externes - 09/08/22

[24-000-C-20]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(22)45993-1 
J.-M. Agostinucci a, , P. Bertrand b
a Samu 93, GHU Paris-Seine-Saint-Denis, Site Avicenne, 125, rue de Stalingrad, 93000 Bobigny, France 
b Croix-Rouge francaise, PST93, 96, rue Didot, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Le traitement de la fibrillation ventriculaire (FV) par des électrodes externes transthoraciques chez l'homme est connu depuis 1956, mais l'utilisation de défibrillateurs semi-automatiques (DSA) par les paramédicaux et secouristes non médecins n'est autorisé en France que depuis 1998 (décret 98-239 du 27 mars 1998). Le décret du 4 mai 2007 met fin à la restriction d'utilisation des défibrillateurs automatisés externes (DAE) et modifie le Code de santé publique pour que toute personne, même non- médecin, soit habilitée à utiliser un DAE. En présence de tout arrêt cardiaque, quels que soient l'âge ou les circonstances, il est recommandé d'associer aux manœuvres classiques de réanimation l'utilisation d'un défibrillateur le plus rapidement possible. La défibrillation externe est d'autant plus efficace qu'elle est précoce. L'administration d'un choc électrique externe par un DAE est possible uniquement en cas de détection d'une FV ou d'une tachycardie ventriculaire (TV). Cette spécificité est assurée grâce à un logiciel d'analyse des signaux électrocardiographiques. Il est démontré que l'utilisation précoce des DAE par le grand public favorise le pronostic de récupération des arrêts cardiaques. Dans le but d'accroître la survie des patients en arrêt cardiaque il existe plusieurs applications pour téléphones mobiles. L'enjeu des principales années à venir est de favoriser les implantations dans les lieux publics de DAE et un accès rapide par la signalisation dans les lieux publics et une géolocalisation de l'appareil lors de l'appel aux services d'urgence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Arrêt cardiaque, Défibrillation, Défibrillateur automatisé externe, Semi-automatique, Fibrillation ventriculaire


Plan


 Pour citation, ne pas utiliser la référence ci-dessus de cet article, mais la référence de la version originale publiée dans EMC - Médecine d'urgence 2021;15(3):1-11 [25-010-B-30].


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Arrêt cardiaque : prise en charge et pronostic
  • W. Bougouin, V. Waldmann, E. Marijon, X. Jouven, A. Cariou
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge du traumatisé grave en phase extrahospitalière
  • M. Freysz, C. Tissier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.