Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hormonothérapie des cancers du sein en situations adjuvante, métastatique et néoadjuvante - 12/08/22

[877-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(22)42545-X 
Z. Guillaume, A. Simonaggio, J. Medioni
 Département d'oncologie médicale, Hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.

Résumé

L'hormonothérapie est le premier traitement ciblé à avoir démontré son efficacité dans les cancers du sein exprimant les récepteurs aux estrogènes et à la progestérone. En situation adjuvante chez la patiente ménopausée, les antiaromatases sont plus efficaces que le tamoxifène, avec un profil de tolérance différent. L'efficacité des différents antiaromatases apparaît similaire. Pour les patientes non ménopausées, deux stratégies existent : le tamoxifène seul ou l'association d'un agoniste de la LH-RH (luteinizing hormone-releasing hormone) au tamoxifène ou à un antiaromatase, la deuxième option étant réservée aux patientes les plus à risque de rechute. La durée recommandée de ces traitements est de 5 à 10 ans. En situation métastatique, l'hormonothérapie (antiestrogène, antiaromatase, fulvestrant) est le plus souvent utilisée en association avec des thérapies ciblées : inhibiteurs de CDK4/6 (cyclin-dependent kinase), inhibiteur de mTOR (mammalian target of rapamycin) ou inhibiteur de PIK3 (phosphoïnositide 3-kinase) plus tardivement. Elle s'impose comme le traitement de référence des premières lignes métastatiques, en l'absence de crise viscérale. En situation néoadjuvante, la place de l'hormonothérapie est moins claire. Elle peut être proposée pendant 4 à 6 mois pour faciliter le geste opératoire et la préservation mammaire chez certaines patientes âgées dont la tumeur exprime fortement les récepteurs aux estrogènes, refusant ou n'étant pas éligible à une chimiothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cancer du sein, Hormonothérapie, Ménopause, Inhibiteurs de l'aromatase, Antiestrogènes, Inhibiteurs de CDK4/6


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Cancer du sein métastasé
  • M. Espié, C. Bonnet-Bensimon, V. De Castelbajac, C. Cuvier, S. Giacchetti, L. Teixeira
| Article suivant Article suivant
  • Récidives locorégionales des cancers du sein
  • P.-E. Colombo, C. Taoum, P. Rouanet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.