S'abonner

Troubles de santé à la marche au long cours et impacts de facteurs associés - 31/08/22

Long-term walking health problems and impacts of associated factors

Doi : 10.1016/j.scispo.2021.11.005 
K. Boivin a, b, , L. Laurencelle a, c, F. Trudeau a, c, N. Fontaine a
a Département des sciences de l’activité physique, Université du Québec à Trois-Rivières, CP 500, 3351 Boulevard des Forges, Trois-Rivières, G9A 5H7, Québec, Canada 
b Groupe de Recherche sur les Affections Neuro-musculo-squelettiques (GRAN), Université du Québec à Trois-Rivières, Québec, Canada 
c Groupe Interdisciplinaire de recherche appliquée en santé (GIRAS), Université du Québec à Trois-Rivières, Québec, Canada 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 31 August 2022
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Objectifs

Une pratique de la marche, modérée et périodique, est associée à un faible risque de dommages corporels. Les troubles de santé reliés à une pratique substantielle et soutenue sont rarement documentés. Seulement quelques études conduites chez des randonneurs de long parcours en montagne en ont fait un recensement. Les troubles de santé associés à la marche au long cours sont alors peu connus. Ce contexte de pratique, pour lequel l’intérêt est grandissant dans la communauté, est propre aux longues traversées à pied ou aux pèlerinages à pied. L’étude consiste à recenser les troubles de santé rapportés par des marcheurs-pèlerins après un pèlerinage. Elle documente aussi les impacts de quatre facteurs, soit l’indice de masse corporelle (IMC), l’expérience au contexte de pratique, la charge transportée et la durée du pèlerinage (enjours de marche).

Méthode

Cette étude exploratoire examine les données recueillies auprès de 35 marcheurs (âge : 63,1±7,7 ans ; 60,0 % de femmes ; IMC : 25,5±3,7kg/m2). Ces participants ont complété des questionnaires et pris part à deux rencontres en laboratoire, avec une entrevue, se déroulant avant et après leur période de marche au long cours. La rencontre initiale était tenue à l’intérieur d’un délai de 30jours avant la marche, celle de suivi en moins de 10jours suivant la fin de la marche. Le projet de marche des participants devait être défini a priori. Le profil des troubles de santé présenté est réalisé selon une analyse descriptive. Aussi, sur les proportions observées, une approche basée sur des tests statistiques a servi à vérifier la significativité des effets associés pour chacun des quatre facteurs ciblés a priori. En complément, l’état initial des participants est documenté ainsi que des conditions de pratique durant le pèlerinage à pied.

Résultats

En moyenne, la distance pédestre parcourue couvre 586,31±301,80km, répartie sur une période de 29,0±14,0jours. La durée moyenne de marche sur une base journalière s’étend à 6,0±1,0heures (19,93±3,24km par jour). En somme, 88,6 % des participants (n=31) ont rapporté avoir rencontré au moins un trouble de santé durant la période de marche. Le total des blessures et symptômes s’est élevé à 54 troubles rapportés (taux moyen de 1,54 par individu). Les manifestations les plus courantes sont de nature musculosquelettique (68,5 % des cas, taux moyen de 1,06 par individu), suivies de celles de nature cutanée (22,2 % des cas, taux moyen de 0,34 par individu). Le genou est l’articulation portante du membre inférieur la plus couramment symptomatique (taux moyen de 0,29 par individu). La jambe ou la zone jambe-pied (excluant les atteintes localisées au pied) est aussi un segment corporel fréquemment rapporté (taux moyen de 0,20 par individu). Parmi les quatre facteurs étudiés, seul l’IMC a significativement influencé les proportions observées reliées aux troubles de santé et aux conditions de pratique à la marche au long cours.

Conclusion

L’apparition de symptômes musculosquelettiques (raideur, tension, douleur, inflammation, etc.) est très fréquente à la marche au long cours selon cette étude. Le genou et la jambe sont les régions corporelles qui semblent les plus vulnérables. L’indice de masse corporelle appert être un facteur déterminant de la survenue de troubles de santé et d’une modulation des conditions de pratique. Par contre, la durée (enjours) du pèlerinage pédestre ne semble pas influer significativement. Davantage d’études sont indiquées afin de mieux comprendre cette pratique de la marche.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Moderate and periodic walking is associated with a low risk of bodily injury. Health concerns associated to a substantial and sustained practice are scarcely reported, except in a few studies conducted among long-distance mountain hikers. Health problems in context of long-term walking are therefore little known. This context of practice, for which there is a growing interest in the community, is specific to long crossing on foot or pedestrian pilgrimages. This study consists in identifying the health problems reported by pilgrims’ walkers after a pilgrimage and documenting the impacts of four factors such as body mass index (BMI), experience into the practice context, load carried and duration of the pilgrimage (in walking days).

Method

Data on 35 walkers (age : 63.1±7.7 years ; 60.0 % women; BMI : 25.5±3.7kg/m2) are studied. Participants completed questionnaires and took part in two meetings with interviews in laboratory, before and just after a period of long-term walking. The initial meeting was held within 30 days before the initiation of the walk and the follow-up within 10 days after the walk. The participants’ involvement in their walking project had to be set a priori. Descriptive analysis was used to draw the profile of encountered health problems. An approach based on statistical tests was also used to determine on the observed proportions significant effects of each of the four a priori targeted factors. In addition, the initial state of participants is documented as well as their conditions of practice during the walking pilgrimage.

Results

The total distance walked covered 586.31±301.80km over a period of 29.0±14.0 days on average. Per day, the average walking time extended to 6.0±1.0hours (19.93±3.24km). A percentage of 88.6 (n=31) participants reported having encountered at least one health concern during the period of walking. The total injuries and symptoms reported amount to 54 health problems, an average rate of 1.54 per individual. The most common problems were musculoskeletal (68.5 % of cases, average rate of 1.06 per individual), followed by skin problems (22.2 % of cases, average rate of 0.34 per individual). The knee is the most weight-bearing joint of the lower limb reported as symptomatic (average rate of 0.29 per individual). The leg or the leg-foot area (excluding damage localized to the foot) is a body part also widely reported (average rate of 0.20 per individual). Only the BMI among the four factors studied has significantly influenced the proportions observed on the health problems profile and practice conditions of long-term walking.

Conclusion

Musculoskeletal symptoms (stiffness, tension, pain, inflammation, etc.) appear to be seem very common with long-term walking according to the results of this exploratory study. Knee and leg are the most vulnerable areas of the body. The body mass index seems to be a determining factor for the occurrence of health problems and the influence of the conditions of practice, whereas the duration (in days) of the walking pilgrimage does not seem to have a significant effect. Further studies are indicated to better understand this practice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Marche de longue distance, Pèlerinage, Troubles de santé, Symptômes, Indice de masse corporelle

Keywords : Long-distance walking, Pilgrimage, Health problems, Symptoms, Body mass index


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.