Table des matières EMC Démo S'abonner

Pathologies neurologiques du prématuré - 06/09/22

[4-002-N-40]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(22)44522-4 
B. Boutillier a, , A. Frérot a, N. Leick a, M. Alison b, V. Biran a, c
a Service de néonatologie et réanimation néonatale, Hôpital universitaire Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
b Service de radiologie pédiatrique, Hôpital universitaire Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
c Inserm UMR 1141 Neurodiderot, Hôpital Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Les hémorragies intraventriculaires (HIV) et la leucomalacie périventriculaire (LMPV) sont les complications neurologiques les plus fréquentes de la grande prématurité. Elles sont présentes chez 30 % des prématurés et leur incidence augmente alors que l'âge gestationnel diminue. Elles sont rares après 32 semaines d'aménorrhée (SA). Le poids de naissance est aussi inversement corrélé à la survenue de lésion cérébrale. Il existe une classification pour chacune de ces pathologies. La LMPV correspond à des lésions fixées de la substance blanche (SB). La symptomatologie clinique est pauvre ou peu spécifique pour ces deux pathologies et le diagnostic repose sur l'imagerie cérébrale, l'échographie transfontanellaire (ETF) en première intention, facile de réalisation au lit du malade et l'imagerie cérébrale par résonance magnétique souvent réalisée pour préciser des anomalies visibles à l'ETF ou pour les extrêmes prématurés systématiquement au terme corrigé de l'enfant. Il n'y a pas de traitement curatif et la prise en charge repose sur la prévention des facteurs de risque connus que sont, par exemple, les troubles hémodynamiques, l'instabilité respiratoire, l'adaptation postnatale et les sepsis secondaires. Certaines complications comme l'hydrocéphalie peuvent être prises en charge de manière symptomatique. À long terme, ces pathologies sont responsables de troubles du neurodéveloppement, allant des troubles neurosensoriels, aux troubles cognitifs, du langage et/ou de la motricité fine à l'infirmité motrice cérébrale pour les lésions les plus sévères. La prise en charge et le suivi pluridisciplinaire de ces enfants sont essentiels pour améliorer leur devenir.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Prématurité, Lésions cérébrales, Hémorragie intraventriculaire, Leucomalacie périventriculaire, Échographie transfontanellaire, Imagerie par résonance magnétique, Troubles du neurodéveloppement


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Pathologie hémodynamique et cardiovasculaire en néonatalogie
  • X. Durrmeyer
| Article suivant Article suivant
  • Hypoglycémie et hyperglycémie néonatale
  • D. Mitanchez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.