Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de l’évaluation somatique systématique chez les patients adultes à présentation psychiatrique en structure des urgences - 21/09/22

Value of systematic somatic assessment of adult patients with psychiatric presentations in the emergency department

Doi : 10.1016/j.amp.2022.08.011 
Mikaël Martinez a, , b , Camille Mariat c, Marion Kaczorek a, Tiphaine Lefebvre b, Catherine Massoubre d, e, Karim Tazarourte b, c, f
a Structure des urgences, centre hospitalier du Forez, avenue des Monts-du-Soir, 42600 Montbrison cedex, France 
b Groupement de coopération sanitaire Urgences-ARA, 3, place Louis-Pradel, 69001 Lyon, France 
c Département de médecine d’urgence, hospices civils de Lyon, centre hospitalier universitaire Édouard-Herriot, 69003 Lyon, France 
d Service de psychiatrie, centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne, 42055 Saint-Étienne cedex 2, France 
e Unité de recherche TAPE, EA 7423, université Jean-Monnet, Pôle Santé Innovations, 10, rue de la Marandière, 42270 Saint-Priest-en-Jarez, France 
f Research On Healthcare Performance (RESHAPE), Inserm U1290, Université Claude Bernard Lyon 1, Lyon, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 21 September 2022

Résumé

Introduction

Lors d’une consultation à présentation psychiatrique en structure des urgences (SU), un examen somatique est réalisé. Cependant, son intérêt systématique reste débattu.

Matériel et méthode

Étude multicentrique, rétrospective, sur deux mois incluant tout patient majeur consultant en SU pour un motif d’allure psychiatrique, sans intoxication associée. L’objectif principal était d’évaluer le taux de consultations où une étiologie somatique était retrouvée à l’admission et à J7. L’objectif secondaire était de rechercher les éléments cliniques initiaux permettant de prédire le risque d’un problème somatique sous-jacent en SU.

Résultats

Ont été incluses 638 consultations. Pour 412 passages (64,6 %), on ne retrouvait pas d’anomalies de constantes lors du tri infirmier. Une étiologie somatique en rapport avec le motif de consultation a été retrouvée au SU à J0 pour 38 (6,0 %) consultations. Le taux d’hospitalisation était de 47,3 %, majoritairement en psychiatrie (87,4 %). L’analyse des dossiers a permis de mettre en évidence lors du suivi 63 (10,9 %) évènements indésirables somatiques à J7, ayant pu créer ou majorer des symptômes d’allure psychiatriques. Les facteurs corrélés à une étiologie somatique à l’accueil étaient (p<0,001) : l’âge plus avancé : 64,5 ans [46,5–83,8] vs 37 ans [25–54] ; la présence de troubles du comportement : 68,4 % vs 29,3 % ou d’idées délirantes : 36,8 % vs 9,8 % ; l’existence d’antécédents cardiologiques, neurologiques, rénaux et métaboliques ; la présence d’au moins un paramètre anormal lors du tri : 63,2 % vs 33,7 %.

Conclusion

La prévalence des problèmes somatiques chez les patients à présentation psychiatrique est faible dans notre étude mais l’examen somatique reste souhaitable pour certaines catégories de patients où l’incidence d’une pathologie somatique est plus élevée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

During a consultation with a psychiatric presentation in emergency departments (EDs), a somatic examination is often performed. However, the value of systematic somatic assessment remains debated.

Materials and methods

Multicenter study in three EDs, retrospective, over two months, including all major patients consulting in an ED for psychiatric reason, without associated intoxication. The primary objective was to evaluate the rate of consultations in which a somatic etiology was found on admission and at D7. The secondary objective was to look for initial clinical features predicting the risk of an underlying somatic problem in ED.

Results

In all, 638 consultations were included. Main reasons were anxiety (35.7%) and depression (35.7%). Psychiatric history was found in 60.7% of cases. No abnormalities in the vitals parameters were found in 412 cases (64.6%) during the nurse screening. A somatic etiology related to the reason for consultation was found in ED on day 0 for 38 (6.0%) consultations. The hospitalization rate was 47.3%, mainly in psychiatry (87.4%). Analysis of the files revealed 63 (10.9%) somatic adverse events at D7, which may have created or increased psychiatric symptoms. The somatic cause found (55.6% of new pathologies) was neurological in 34.9% of cases, metabolic in 30.1%, and infectious in 12.6%. Factors correlated with a somatic etiology at admission were (P<0.001 for all): older age: 64.5 [46.5–83.8] vs. 37 [25–54] years; the presence of behavioral disorders: 68.4% vs. 29.3% or delusions: 36.8% vs. 9.8%; the existence of a history of cardiological, neurological, renal or metabolic disorders; the presence of at least one abnormal parameter at the time of the nurse triage: 63.2% vs. 33.7%. In young patients (≤45 years), with no history other than psychiatric, no delusions or behavioral problems, and no abnormalities on the nurse triage, we found a significant somatic etiology in 1% of cases on admission and 3.2% of cases at D7.

Conclusion

The prevalence of somatic problems in patients with a psychiatric presentation is low in our study but somatic examination remains desirable for certain categories of patients where the incidence of somatic pathology is higher.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Examen somatique, Présentation psychiatrique, Service d’urgence, Tri des patients

Keywords : Emergency department, Psychiatric presentation, Somatic assessment, Triage


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.