Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les actions du service de santé des armées face à la crise COVID-19: sur mer et au-delà des mers, toujours au service des hommes ! - 22/09/22

Actions of the French Military Medical Service in the war against COVID-19: mari transve mare, hominibus semper prodesse !

Doi : 10.1016/j.banm.2022.04.026 
P. Pasquier a, b, c, , M. Danguy des Déserts d, E. Meaudre c, e, J. Escarment c
a 1re chefferie du service de santé – forces spéciales, BA 107, route de Gisy, 78140 Villacoublay, France 
b Service d’anesthésie réanimation, hôpital d’instruction des armées Percy, Clamart, France 
c École du Val-de-Grâce, Paris, France 
d Service d’anesthésie réanimation, hôpital d’instruction des armées Clermont-Tonnerre, Brest, France 
e Service d’anesthésie réanimation, hôpital d’instruction des armées Sainte-Anne, Toulon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

« Nous sommes en guerre ! » a déclaré le président Emmanuel Macron lors d’un discours à la nation le 16 mars 2020. Dans le cadre de cette résilience nationale, le service de santé des armées (SSA) s’est engagé dans la lutte contre le COVID-19. Cette revue générale a pour objectif de décrire et de détailler les actions que le SSA a mené dans le cadre de la lutte nationale contre la pandémie de COVID-19 en France, ainsi qu’à l’étranger. Des experts de chaque domaine ont rapporté les actions majeures menées par le SSA lors de la pandémie de COVID-19. En quelques semaines seulement, le SSA a développé des capacités médicales ad hoc pour soutenir les autorités sanitaires nationales. Il a également mis en œuvre des capacités d’évacuations médicales collectives par voie aérienne et maritime. Un hôpital militaire de campagne dédié aux soins intensifs a également été déployé en soutien de l’hôpital civil à Mulhouse. Plus tard, des modules militaires de réanimation ont aidé des centres hospitaliers débordés par l’afflux de malades COVID-19 en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à Mayotte et en Nouvelle-Calédonie. Une cellule de crise COVID-19 a permis de coordonner les actions des forces armées françaises dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Le centre d’épidémiologie et de santé publique des armées a fourni toutes les informations nécessaires pour guider les processus de prises de décisions. Les centres médicaux des armées ont organisé les soins primaires pour les patients militaires, avec un large recours à la télémédecine. Les services de secours de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris et du Bataillon des marins-pompiers de Marseille ont assuré la prise en charge préhospitalière des patients atteints de COVID-19. Les huit hôpitaux d’instruction militaires français ont coopéré avec les agences régionales de santé pour permettre la prise en charge hospitalière des patients les plus graves, mais aussi créer de novo des centres de vaccination. La chaîne de ravitaillement médical des armées a soutenu tous les déploiements d’unités médicales opérationnelles en France et à l’étranger, faisant face à une pénurie croissante de matériel médical. L’institut de recherche biomédicale des armées a réalisé des diagnostics, s’est engagé dans de multiples projets de recherche, a mis à jour quotidiennement la revue de la littérature scientifique sur le COVID-19 et a fourni des recommandations d’experts sur la biosécurité. Enfin, les étudiants des écoles militaires de santé de Lyon-Bron se sont portés volontaires pour participer à la lutte contre la pandémie de COVID-19. En conclusion, dans une crise médicale sans précédent, le SSA a engagé de multiples actions innovantes et adaptatives, toujours en cours, dans la lutte contre le COVID-19. La collaboration entre les systèmes de santé militaires et civils a renforcé l’objectif commun de « sauver le plus grand nombre ».

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

We are at war!” declared President Emmanuel Macron during a speech to the nation on March 16, 2020. As part of this national resilience, the French Military Medical Service was engaged in the fight against COVID-19. This general review aims to describe and detail the actions undertaken by the French Military Medical Service in the national fight against the COVID-19 pandemic in France, as well as abroad. Experts in each field reported on the major actions taken by the French Military Medical Service during the COVID-19 pandemic in France, both domestically and overseas, beginning in spring 2020. In just a few weeks, the French Military Medical Service developed ad hoc medical capabilities to support the national health authorities. It has also implemented collective medical evacuation capabilities by air and sea. A military field hospital dedicated to intensive care was also deployed to support the civilian hospital in Mulhouse. Later, military intensive care modules helped hospitals overwhelmed by the influx of COVID-19 patients in Guadeloupe, Martinique, Guyana, Mayotte and New Caledonia. A COVID-19 crisis unit coordinated the actions of the French armed forces in the fight against the pandemic. The French military center for epidemiology and public health provided all the necessary information to guide the public health and medical decision-making processes. Army medical centers organized primary care for military patients, with extensive use of telemedicine. The emergency medical services of the Paris Fire Brigade and the Marseille Marine Fire Battalion provided pre-hospital care for patients with COVID-19. The eight French military training hospitals cooperated with the civilian regional health agencies to provide hospital care for the most severe patients, but also to create de novo vaccination centers. The military medical supply chain has supported all deployments of operational medical units in France and abroad, facing a growing shortage of medical equipment. The Armed forces Biomedical Research Institute performed diagnostics, engaged in multiple research projects, updated the scientific literature review on COVID-19 daily, and provided expert recommendations on biosecurity. Finally, students from the Lyon-Bron military health schools volunteered to participate in the fight against the COVID-19 pandemic. In conclusion, in an unprecedented medical crisis, the French military medical service engaged in multiple innovative and adaptive actions, which are still ongoing, in the fight against COVID-19. Collaboration between military and civilian health systems has reinforced the common goal of “saving the most.”.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : COVID-19, Service de santé des armées

Keywords : COVID-19, French Military Medical Service


Plan


 Séance du 24/05/2022.


© 2022  l'Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 206 - N° 8

P. 983-990 - octobre 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conclusions sur les avancées récentes dans la prise en charge des hémopathies malignes
  • F. Guilhot
| Article suivant Article suivant
  • Réponse du service de réanimation d’un Hôpital d’Instruction des Armées à la première vague de COVID-19
  • G. de Rocquigny, C. Dubost, A. Jarrassier, C. Beaucreux, J.-P. Tourtier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.