Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Gestion de l’épidémie de COVID-19 au sein du groupe aéronaval (janvier–avril 2020) par le Centre d’épidémiologie et de santé publique des armées* - 22/09/22

Management of the COVID-19 epidemic in the carrier battle group (January–April 2020) by the Armed Forces Epidemiology and Public Health Center

Doi : 10.1016/j.banm.2022.07.008 
J.-B. Meynard a, b, c, , F. de Laval b, d, G. Texier c, d, e, O. Gorgé f, H. Degui d, V. Pommier de Santi d, e
a Direction de la formation, de la recherche et de l’innovation du service de santé des armées, Val-de-Grâce, 1, place Alphonse Laveran, 75005 Paris, France 
b UMR 1252–sciences économiques et sociales de la santé et traitement de l’information médicale, SESSTIM, Inserm/IRD/Aix-Marseille université, faculté de médecine, 27, boulevard Jean Moulin, 13385 Marseille cedex 5, France 
c École du Val-de-Grâce, Val-de-Grâce, 1, place Alphonse Laveran, 75005 Paris, France 
d Centre d’épidémiologie et de santé publique des armées, base de défense Marseille Aubagne - 111, avenue de la Corse BP40026, 13568 Marseille cedex 02, France 
e UMR 257–Vecteurs, infections tropicales et méditerranéennes–VITROME–IRD/SSA/AP-HM/Aix-Marseille université, 19-21, boulevard Jean Moulin, 13005 Marseille, France 
f Institut de recherche biomédicale des armées, 1, place du général Valérie André BP 73, 91223 Brétigny-sur-Orge, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Face à l’épidémie de COVID-19 survenue au sein du groupe aéronaval et du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle, le centre d’épidémiologie et de santé publique des armées (CESPA) a mis en œuvre une investigation (janvier-avril 2020) dont les objectifs étaient : identifier les voies possibles d’introduction du virus ; décrire les caractéristiques de l’épidémie ; décrire et modéliser la dynamique de diffusion de l’épidémie.

Méthodes

Une enquête téléphonique a été conduite. Les diagnostics biologiques ont été transmis par les antennes médicales. Une analyse temps/lieu/population a été réalisée, ainsi que la description des tableaux cliniques avec leurs facteurs d’exposition. Le taux de reproduction instantané Rt de l’épidémie a été modélisé. Une analyse spatiale de l’épidémie a bord a été réalisée. Quarante-trois génomes viraux ont été séquencés et comparés aux bases de référence.

Résultats

Pour 1767 marins, 1568 (89 %) ont participé à l’enquête téléphonique et 1064 (67,9 %) étaient des cas confirmés. Quatre profils de patients ont été décrits : les asymptomatiques (13,0 %) ; les symptomatiques aspécifiques (8,1 %) ; les symptomatiques spécifiques (76,3 %) ; les cas graves (2,6 %). En analyse univariée et multivariée, l’âge, le surpoids et l’obésité étaient associés de manière significative au risque d’avoir une forme grave. Fumer était un facteur protecteur. La cinétique d’évolution du Rt était en faveur d’une introduction du virus dès la fin février avec une réintroduction lors de l’escale de Brest. Une analyse des génomes viraux excluait une introduction et une propagation d’une souche unique.

Conclusion

Malgré les mesures de contrôle prises, une épidémie est survenue. Les tableaux cliniques souvent pauci-symptomatiques ont entraîné un retard à l’identification. Le CESPA a été en capacité de réaliser cette investigation épidémiologique dans un délai fortement contraint, montrant tout l’intérêt de son modèle de santé publique intégrée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Faced with the COVID-19 epidemic that occurred within the naval air group and the nuclear aircraft carrier Charles de Gaulle, the French Armed Forces Epidemiology and Public Health Center (CESPA) carried out an investigation (January - April 2020) whose objectives were: to identify the possible routes of introduction of the virus ; to describe the characteristics of the epidemic and to describe and model the dynamics of the epidemic's spread.

Methods

A telephone survey was conducted. The biological diagnoses were transmitted by the medical antennas. A time/place/population analysis was carried out, as well as the description of the clinical pictures with their exposure factors. The instantaneous reproduction rate Rt of the epidemic was modeled. A spatial analysis of the epidemic on board was carried out. Forty-three viral genomes were sequenced and compared to the reference bases.

Results

0f 1767 sailors, 1568 (89%) participated in the telephone survey and 1064 (67.9%) were confirmed cases. Four patient profiles have been described: asymptomatic (13.0%); non-specific symptomatic (8.1%); specific symptomatic (76.3%); severe cases (2.6%). In univariate and multivariate analysis, age, overweight and obesity were significantly associated with the risk of having a severe form. Smoking was a protective factor. The evolution kinetics of Rt was in favor of an introduction of the virus at the end of February with a reintroduction during the stopover in Brest. Analysis of viral genomes ruled out introduction and spread of a single strain.

Conclusion

Despite the control measures taken, an epidemic occurred. The often pauci-symptomatic clinical pictures resulted in a delay in identification. CESPA was able to carry out this epidemiological investigation within a highly constrained timeframe, showing all the interest of its integrated public health model.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : COVID-19, Épidémie, Porte-avions, Santé publique, Forces armées

Keywords : COVID-19, Outbreak, Aircraft carrier, Public health, Armed forces


Plan


 Séance du 24/05/2022.


© 2022  l'Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 206 - N° 8

P. 997-1010 - octobre 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Réponse du service de réanimation d’un Hôpital d’Instruction des Armées à la première vague de COVID-19
  • G. de Rocquigny, C. Dubost, A. Jarrassier, C. Beaucreux, J.-P. Tourtier
| Article suivant Article suivant
  • L’Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA) et l’épidémiologie des eaux usées : intérêt pour les forces armées
  • M. Boni, O. Gorgé, J.-U. Mullot, S. Wurtzer, L. Moulin, Y. Maday, GIS Obépine, F. Canini, M. Chantre, R. Teyssou, V. Maréchal, F. Janvier, J.-N. Tournier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.