Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact of exercise training plus caloric restriction on cardiometabolic health in menopausal women who are overweight or obese: A meta-analysis - 23/09/22

Impact de l’entraînement physique sur l’effet de la restriction calorique sur la santé cardiométabolique de femmes ménopausées en surpoids ou obèses: une méta-analyse

Doi : 10.1016/j.scispo.2022.01.007 
M. Khalafi a, , M.E. Symonds b
a Department of Physical Education and Sport Sciences, Faculty of Humanities, University of Kashan, Kashan, Iran 
b The Early Life Research Unit, Division of Child Health, Obstetrics and Gynaecology, and Nottingham Digestive Disease Centre and Biomedical Research Centre, School of Medicine, University of Nottingham, Nottingham, NG7 2UH, United Kingdom 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 23 September 2022

Summary

Background and purpose

The menopause is associated with an increased risk of cardiometabolic disease for which exercise training (EX) and caloric restriction (CR) are effective interventions that can improve cardiometabolic health. We therefore performed a systematic meta-analysis to compare the effect of EX+CR vs. CR on cardiometabolic outcomes in postmenopausal women.

Methods

A search of the electronic databases (PubMed, Scopus and Cochrane) was conducted using the key words ‘exercise training’, ‘exercise’, ‘weight loss’, ‘caloric restriction’, ‘diet’ and ‘menopause’ up to March 2020. Meta-analyses were conducted to compare the effect of EX+CR vs. CR on cardiometabolic health components using random effect models, with standardized mean differences (SMDs).

Results

Nine studies involving 682 participants were included in the meta-analysis. Within groups our analysis demonstrated that both EX+CR and CR improved glucose, insulin, triglyceride, body weight, fat content and distribution, lean body mass and VO2max. EX+CR improved VO2max (P<0.001, 7 trials), fat % (P=0.001, 10 trials), fat mass (P=0.01, 10 trials) and lean body mass (P=0.03, 6 trials), but did not have statistically greater benefits on glycemic control, lipid profile, visceral fat mass and body weight, when compared to CR alone.

Conclusions

Adding EX to CR in postmenopausal women improved aerobic fitness, fat%, fat mass and lean body mass when compared to CR alone, but did not have statistically greater benefits on visceral adiposity, lipid profiles or glycemic control. Nevertheless, a need exists for further randomized trial studies on this topic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte et but

La ménopause est associée à un risque accru de pathologies cardiométaboliques pour lesquelles l’entraînement physique (EX) et la restriction calorique (CR) sont des interventions efficaces qui peuvent améliorer la santé cardiométabolique. Nous avons donc effectué une méta-analyse systématique pour comparer l’effet de l’EX+CR par rapport à l’EC sur les résultats cardiométaboliques chez les femmes ménopausées.

Méthodes

Une recherche dans les bases de données électroniques (PubMed, Scopus et Cochrane) a été effectuée en utilisant les mots clés « exercice », « perte de poids », « restriction calorique », « régime » et « ménopause » jusqu’en mars 2020. Des méta-analyses ont été effectuées pour comparer l’effet de EX+CR par rapport à CR sur les composantes cardiométaboliques de la santé à l’aide de modèles à effets aléatoires, avec des différences moyennes normalisées (DMS).

Résultats

Neuf études portant sur 682 participants ont été incluses dans la méta-analyse. Au sein des groupes, notre analyse a démontré que EX+CR et CR amélioraient la glycémie, l’insulinémie, les triglycérides, le poids corporel, la masse adipeuse et sa distribution, la masse maigre et le VO2max. L’ajout d’EX à CR s’est traduit par une plus grande amélioration de VO2max (p<0,001, 7 études), de masse grasse (p=0,001, 10 études) et de masse maigre (p=0,03, 6 études), mais n’a pas davantage amélioré le contrôle glycémique, le profil lipidique, la masse grasse viscérale et le poids corporel, comparativement à la CR seul.

Conclusions

L’ajout de l’EX à la CR chez les femmes ménopausées a amélioré l’aptitude aérobie, la masse grasse et la masse maigre comparativement à la CR seule, mais n’a pas davantage amélioré l’adiposité viscérale, le profil lipidique ou le contrôle glycémique. Un plus grand nombre d’études randomisées sur ce sujet serait nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Exercise training, Caloric restriction, Weight loss, Lipid profile, Insulin resistance, Menopause

Mots clés : Exercice, Restriction calorique, Perte de poids, Profil lipidique, Résistance à l’insuline, Ménopause


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.