Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Positive urine culture prior to transrectal prostate biopsy was not associated with infectious complications development - 23/09/22

Le dépistage systématique de la bactériurie asymptomatique n’est pas nécessaire avant la biopsie transrectale de la prostate

Doi : 10.1016/j.purol.2022.06.003 
K. Mrad Dali, M. Rahoui, K. Chaker , Y. Ouanes, M. Bibi, A. Sellami, S. Ben Rhouma, Y. Nouira
 Urology Department, La Rabta Hospital, Tunis, Tunisia 

Corresponding author.

Summary

Objective

Prostate cancer is one of the most common cancers worldwide. Its histological diagnosis is based on prostate biopsy. The transrectal procedure is one of the most common procedures performed by urologists. Although it is considered safe, post-biopsy infectious complications are frequently observed in practice. The aim of this study is to investigate the value of urine culture before the transrectal biopsy. Secondly, we assessed potential risk factors for infectious complications following TR-PB.

Methods

We performed a retrospective analysis of all patients who underwent urine culture tests before transrectal prostate biopsy between January 2019 and July 2020. The inclusion criteria for the study were all indications for prostate biopsy (PSA>4ng/mL or abnormal digital rectal examination). Baseline characteristics and the incidence of post-biopsy urinary tract infection were compared between patients showing positive pre-biopsy culture results and those showing negative findings. Multivariate logistic regression analyses were used to determine risk factors for infectious complications following TR-PB.

Results

Out of 163 patients included in our study, 19 patients (11.65%) had positive urine culture results before the biopsy. Age (P=0.068); history of hospitalization (P>0.999), history previous of quinolone use (P=0.75), history of UTI (P=0.64); median PSA level at diagnosis (P=0.267); prostate volume (P=0.78); post-void residual volume (P=0.374); percentage of patients testing positive for cancer on biopsy (P=0.81); and percentages of patients with a history of biopsy (P=0.889), diabetes mellitus (P=0.524), hypertension (P=0.714) and immunosuppressive medication use (P>0.999) were similar between the two groups. One patient in the positive urine culture group had post-biopsy prostatitis. However, 3.24% (five patients) of the negative urine culture group had the disease (P=0.789) (four patients with prostatitis and one with epididymitis). Among them, four patients were diagnosed by urine culture at the time of post-biopsy urinary tract infection. Multivariate logistic regression analysis demonstrated that history of hospitalization and history of previous quinolone use were risk factors for infection after transrectal prostate biopsy.

Conclusion

Our study suggests that systematically performing urine cultures before transrectal prostate biopsy does not reduce the rate of infectious complications after biopsy. Positive pre-biopsy cultures were not associated with the development of post-biopsy infectious complications.

Level of evidence

3.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Le cancer de la prostate est l’un des cancers les plus fréquents dans le monde. Son diagnostic histologique est basé sur la biopsie prostatique. La voie transrectale est l’une des procédures les plus pratiquées par les urologues. Bien qu’elle soit considérée comme sûre, des complications infectieuses post-biopsie sont fréquemment observées en pratique. L’objectif de notre étude est d’étudier l’intérêt de l’examen cytobactériologique des urines (ECBU) avant la biopsie prostatique transrectale.

Méthodes

Nous avons réalisé une analyse rétrospective de 174 patients ayant eu un ECBU avant la biopsie prostatique entre janvier 2019 et juillet 2020. Les critères d’inclusion de l’étude étaient toutes les indications de la biopsie prostatique (PSA>4ng/mL ou toucher rectal anormal). Les critères d’exclusion étaient les patients porteurs d’une sonde transurétrale, les patients présentant une allergie aux fluoroquinolones, une chirurgie anale ou rectale, un traitement antibiotique ou anti-inflammatoire en cours. Tous les patients ont reçu une antibioprophylaxie à base de la ciprofloxacine quels que soient les résultats de l’examen cytobactériologique des urines. Les caractéristiques de base et l’incidence des complications infectieuses post-biopsie ont été comparées entre les patients présentant des ECBU pré-biopsie positifs et ceux présentant des ECBU négatifs.

Résultats

Sur les 163 patients inclus dans notre étude, l’examen cytobactériologiques des urines était positif chez 19 patients (11,56 %). L’âge (p=0,068), les antécédents d’hospitalisation (p>0,999), le taux médian de PSA au moment du diagnostic (p=0,267), le volume de la prostate (p=0,78), le résidu post-mictionnel (p=0,374), et les antécédents de biopsie (p=0,889), de diabète sucré (p=0,524), d’hypertension (p=0,714) et d’utilisation de médicaments immunosuppresseurs (p>0,999) étaient similaires entre les deux groupes. Un seul patient ayant un ECBU positif avant la biopsie a présenté une prostatite post-biopsie. En revanche, cinq patients (3,24 %) ayant un ECBU pré-biopsie négatif ont présenté une complication infectieuse post-biopsie. La différence statistique est non significative entre les deux groupes p (0,78).

Conclusion

Notre étude suggère que le dépistage systématique de la bactériurie asymptomatique n’est pas nécessaire avant la biopsie prostatique par voie transrectale.

Niveau de preuve

3.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cancer, Prostate biopsy, Transrectal, Urine culture, Urinary tract infection

Mots clés : Cancer, Biopsie de la prostate, Examen cytobactériologique des urines, Infection urinaire


Plan


© 2022  The Authors. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 12

P. 830-835 - octobre 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact de la formation fondée sur la simulation en endo-urologie : revue systématique de la littérature
  • S. Doizi, L. Koskas
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison des biopsies de prostate systématiques, ciblées et combinées pour le diagnostic de cancer de prostate en cas de lésion à l’IRM
  • J. Gander, M. Guandalino, N. Vedrine, C. Charbonnel, P. Gayrel, F. Ceruti, L. Guy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.