S'abonner

Prescription de psychotropes potentiellement inappropriés chez les sujets âgés en Occitanie Ouest - 27/09/22

Potentially inappropriate psychotropic drug prescription in elderly people in West Occitanie area

Doi : 10.1016/j.therap.2021.12.018 
Chloé Freyche, Alice Zacarin, Haleh Bagheri
 Inserm U1027, service de pharmacologie médicale et clinique, faculté de médecine, centre Midi-Pyrénées de pharmacovigilance, de pharmacoepidémiologie et d’informations sur le médicament, CHU de Toulouse, université Toulouse 3, 37, allée Jules-Guesde, 31000 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

La classe des psychotropes reste fréquemment prescrite chez les sujets âgés dont certains classés comme « inappropriés » du fait d’une augmentation du risque de survenue d’effets indésirables. L’objectif de cette étude est de mesurer la prévalence d’exposition aux psychotropes potentiellement inappropriés (PPI) chez les sujets âgés résidant en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) dans la région Occitanie Ouest.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, réalisée à partir de la cohorte PAAPI (Personne âgée et amélioration des prescriptions inappropriées) mise en place en Occitanie Ouest en 2016 incluant 3095 patients sur 2 ans. Nous avons identifié les PPI selon la liste européenne des médicaments potentiellement inappropriés EU(7)-PIM list et actualisé pour un médicament donné en fonction des recommandations spécifiques et alertes émanant de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Nous avons mesuré la prévalence des psychotropes inappropriés dans cette population.

Résultats

La population générale était majoritairement féminine (n=2301, 74,4 %) avec une moyenne d’âge de 87,1 ans (± 8,1). On retrouve une prévalence d’exposition générale aux psychotropes de 77,5 % avec une moyenne de 1,6 lignes de psychotropes par patient (±1,1). On retrouve dans l’ordre décroissant les antidépresseurs (36,5 % des PPI) avec la paroxetine (37,3 % des antidépresseurs PPI), suivi de la venlafaxine (32,8 %), les hypnotiques et sédatifs (26,6 % des PPI) avec la zopiclone à dose non adaptée (59,4 % des hypnotiques et sédatifs PPI), les anxiolytiques (25,8 % des PPI) avec l’alprazolam (37,9 % des anxiolytiques PPI), suivi du bromazepam (16 %) et les antipsychotiques (11,2 % des PPI) avec la cyamemazine (100 % de prescription inappropriée), suivi de l’aripiprazole et de l’halopéridol (respectivement 100 % et 14,7 % de prescription inappropriée).

Conclusion

Les résultats de notre étude suggèrent que plus d’un tiers de la population de notre étude était exposé à un PPI et que les recommandations sur la prescription des psychotropes chez les sujets âgés ne sont pas toujours suivies. Devant ce constat, un travail de sensibilisation auprès des professionnels de santé s’avère utile afin d’optimiser la prescription des psychotropes chez le sujet âgé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aim

Psychotropic drugs remain frequently prescribed in elderly people. Some of them are classified as « inappropriate » because they could increase the risk of adverse drug reactions. The aim of this study is to evaluate the prevalence of exposure to potentialy inappropriate psychotropic drugs (PIPs) in the elderly living in nursing home residents (EHPAD) in West Occitanie area.

Methods

We carried out a retrospective study on the cohort of PAAPI program (Personne âgée et amélioration des prescriptions inappropriées) participating in PAAPI program set up in West Occitanie in 2016 including 3095 patients during 2 years. PIPs were identified by the list EU(7)PIM and completed with the guidelines mailed by the National Drug Safety Agency. We measured the prevalence of exposure to PIPs in this population.

Results

The majority of the residents (n=2301, 74.4%) were female of the average age was 87.1±8.1 years and. The prevalence of exposure to psychotropic drugs was about 77.5% with an average of 1.6 prescription lines per patient (±1,1). We found antidepressants (36.5% of PIP) with mainly paroxetine (37.3% of antidepressants PIP), followed by venlafaxine (32.8%), hypnotics and sedatives (26.6% of PIP) with zopiclone with inappropriate dose (59.4% of hypnotics PIP), anxiolytics (25.8% of PIP) with alprazolam (37.9% of anxiolytics PIP), followed by bromazepam (16%) and antipsychotics (11.2% of PIP) with cyamemazine (100% of inappropriate prescription) followed by aripiprazole and haloperidol (respectively 100% and 14.7% of inappropriate prescription).

Conclusion

According to our data, third of elderly people in Nursing Homes were exposed to a PIP suggesting that guidelines about psychotropic drugs prescription are not well followed. Then, information campaign of healthcare professionnals could be useful to improve psychotropic drug prescription in the elderly population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sujet âgé, Psychotropes, Médicament potentiellement inapproprié

Keywords : Elderly people, Psychotropic drugs, Inappropriate potentially medication


Plan


© 2022  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 5

P. 541-548 - septembre 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Trigger tools to identify adverse drug events in hospitalised children: A systematic review
  • Rama Arab, Catherine Cornu, Roubi Kilo, Aurélie Portefaix, Beatriz Fretes-Bonett, Fanny Hergibo, Behrouz Kassai, Kim An Nguyen
| Article suivant Article suivant
  • Hypersensibilité médicamenteuse multiple chez des patients ayant une allergie aux antibiotiques
  • Lobna Ben Mahmoud, Mariam Ammar, Najla Bahloul, Ahmed Hakim, Hanen Ghozzi, Nihel Lefi, Zouheir Sahnoun, Khaled Zeghal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.