Table des matières EMC Démo S'abonner

Règles de prescription et techniques de massokinésithérapie dans les affections de l'appareil locomoteur - 09/11/22

[14-001-C-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(22)87667-1 
C. Daste, MD, Msc a, b, c, , V. Nicol, MD, Msc b, C. Nguyen, MD, PhD a, b, d, F. Rannou, MD, PhD a, b, d, e, M.-M. Lefèvre-Colau, MD, PhD a, b, c, A. Roren, MK, PhD b, c
a Faculté de santé, UFR médecine de Paris Centre, Université de Paris, 75006 Paris, France 
b Service de rééducation et de réadaptation de l'appareil locomoteur et des pathologies du rachis, AP-HP, Centre-Université de Paris, Hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
c Inserm UMR-S 1153, Centre de recherche épidémiologie et statistique (CRESS) de Paris, ECaMO Team, 75004 Paris, France 
d Inserm UMR-S 1124, Toxicité environnementale, cibles thérapeutiques, signalisation cellulaire et biomarqueurs (T3S), Centre Universitaire des Saints-Pères, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France 
e Institut fédératif de recherche sur le handicap, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Les pathologies de l'appareil locomoteur sont la première cause de handicap chez l'adulte dans le monde. Les traitements de rééducation et de réadaptation, au premier rang desquels la massokinésithérapie, font partie des traitements de première intention dans ces pathologies, avec un bénéfice et une efficacité prouvés aussi bien au niveau individuel que collectif. La prescription de massokinésithérapie s'inscrit dans un cadre législatif précis, qui s'est modifié au cours des dernières décennies pour élargir le champ d'exercice des masseurs-kinésithérapeutes. Afin de garantir le secret médical, le diagnostic ne doit pas apparaître sur l'ordonnance mais peut figurer sur un courrier du médecin prescripteur au masseur-kinésithérapeute. Le masseur-kinésithérapeute tient informé le médecin prescripteur de l'évolution du traitement à partir de ses fiches de synthèse et peut être prescripteur, en l'absence de contre-indication médicale, de certains dispositifs médicaux figurant sur une liste limitative. Enfin, la notion de prescription quantitative et qualitative, supprimée en 2000, permet au masseur-kinésithérapeute de définir, à l'issu du bilan diagnostique de kinésithérapie, le nombre et la fréquence des séances ainsi que les techniques à utiliser. Le kinésithérapeute a à sa disposition de nombreuses techniques qu'on peut schématiquement diviser en deux catégories : les techniques passives, regroupant les massages et la physiothérapie, utiles à visée antalgique mais dont l'efficacité est limitée dans le temps, et les techniques actives de gain d'amplitude articulaire, de renforcement musculaire et de rééducation sensorimotrice, dont l'efficacité au cours du temps peut être accrue par l'autonomisation du patient et l'apprentissage d'un autoprogramme. Le choix et l'association de différentes techniques au cours du traitement est fréquente et dépend des objectifs thérapeutiques et fonctionnels, qui doivent être clairement définis avant le traitement, entre le médecin prescripteur, le masseur-kinésithérapeute et le patient. Ces objectifs doivent être réévalués pour adapter le traitement rééducatif et décider des modalités d'arrêt.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Rééducation, Législation, Bilan diagnostique kinésithérapique, Objectifs kinésithérapiques, Massages, Physiothérapie, Gain d'amplitude articulaire, Renforcement musculaire, Proprioception


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Examens biologiques en pathologie articulaire. Exploration pratique de l'immunité innée et adaptative (humorale et cellulaire)
  • T. Lequerré, O. Vittecoq
| Article suivant Article suivant
  • Qualité de vie en rhumatologie
  • A.-C. Rat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.