S'abonner

La vidéo-téléconsultation en orthopédie-traumatologie française restera-t-elle une parenthèse sanitaire ? Une enquête nationale auprès de 280 chirurgiens - 24/11/22

Will videoteleconsultation have been just a stop-gap in French orthopedics-traumatology? A national survey of 280 surgeons

Doi : 10.1016/j.rcot.2022.10.018 
Pierre-Jean Lambrey a, b, , Nicolas Mainard b, c, Sahara Graf d, Boni Armand Elegbe e, Alexis Perrin f, g
a Service de Chirurgie orthopédique et traumatologique, CHU de Lille, 2, avenue Emile Laine, 59000 Lille, France 
b Université Lille-Hauts de France, 59000 Lille, France 
c Service de chirurgie infantile, CHU de Lille, hôpital Jeanne de Flandre, avenue Eugène Avinée, 59000 Lille, France 
d Délégation à la recherche clinique et à l’innovation, cellule de biostatistiques, groupement des hôpitaux de Lille; institut catholique de Lille, 59160 Lille, France 
e Délégation à la recherche clinique et à l’innovation, cellule de data-management, groupement des hôpitaux de Lille; institut catholique de Lille, 59160 Lille, France 
f Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, hôpital Saint-Philibert, rue du Grand But, 59160 Lille, France 
g Université catholique de Lille, 60, boulevard Vauban, 59800 Lille, France 

Auteur Correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 24 November 2022

Résumé

Introduction

Il n’existe pas, à ce jour, d’étude évaluant la satisfaction des chirurgiens orthopédistes français au sujet de la consultation vidéo et téléphonique. Pour autant, celle-ci a été encouragée en période de pandémie à coronavirus. Aussi nous avons mené une étude prospective afin d’évaluer : 1) le profil des praticiens ayant eu recours à la vidéotéléconsultation (VTC) au cours de la pandémie au SARS-CoV-2 ainsi que les facteurs susceptibles d’influencer son utilisation, 2) la satisfaction des chirurgiens français ayant réalisé des VTC, 3) les avantages, les limites et l’avenir de la VTC.

Hypothèse

Notre hypothèse était que la VTC était suffisamment satisfaisante en orthopédie-traumatologie pour être utilisée dans la pratique clinique courante hors période Covid.

Matériel et méthode

Il s’agit d’une enquête nationale réalisée sous la forme d’une Évaluation des Pratiques Professionnelles (EPP). Les chirurgiens orthopédistes et traumatologues français ont été contactés à l’aide d’un questionnaire numérisé par l’intermédiaire de la liste mail d’une partie des sociétés professionnelles et savantes françaises, avec une estimation des chirurgiens atteignables de 2000 praticiens. L’enquête portait sur l’utilisation, les modalités, et la satisfaction vis-à-vis de la VTC des chirurgiens orthopédistes français, et leur profil. Le questionnaire nous permettait d’établir le Net Promoter Score (NPS) évaluant sur en nombre absolu, de -100 à 100, la propension à recommander un service.

Résultats

Au total, sur une estimation de 2000 praticiens contactés, 280 (14,0 %) ont répondu à notre enquête. L’âge moyen était de 47,7±10,0 (30-84) ans. Le taux d’utilisation de la VTC passait de 8,9 % (n=25/280) avant la pandémie à 55,3 % (n=155/280) au cours de celle-ci. Parmi les 155 praticiens ayant pratiqué la VTC la satisfaction globale retrouvait un NPS de -46,4. Au total 51 % (n=79/155) ont répondu être favorables à poursuivre les VTC hors période COVID. Parmi les utilisateurs de VTC, 50,3 % (n=78/155) décrivaient une perte de temps lors de l’examen clinique en VTC par rapport à une visite en présentiel, et 57,4 % (n=89/155) lors de la visualisation des examens complémentaires. Pour 98,1 % des utilisateurs (n=152/155), la VTC n’était pas aussi satisfaisante que la consultation en présentiel pour l’examen clinique du patient, et seulement 18,1 % (n=28/155) ont programmé des interventions après une VTC isolée.

Conclusion

À ce jour, dans le cadre de l’orthopédie-traumatologie en France, la VTC n’a su satisfaire les chirurgiens en raison d’un examen clinique virtuel et non physique, mais elle reste une solution de recours en cas de pandémie.

Niveau de preuve IV ; Série prospective sans groupe contrôle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Covid, Orthopédie, Chirurgien, Télémédecine, Téléconsultation


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics &Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.