S'abonner

État des lieux des limitations des thérapeutiques actives et des directives anticipées en périopératoire. Résultats d’une enquête sur 291 anesthésistes-réanimateurs - 24/11/22

Doi : 10.1016/j.anrea.2022.07.016 
Ines Gueguen a, b, Vincent Colas a,
a Groupement des hôpitaux, institut catholique de Lille (GHICL), Lille, France 
b CHRU Lille, Lille, France 

Colas Vincent, Groupement des hôpitaux, institut catholique de Lille (GHICL), Lille, France.Groupement des hôpitaux, institut catholique de Lille (GHICL)LilleFrance

Résumé

Contexte

Les situations de limitation des thérapeutiques actives (LATA) et de directives anticipées (DA) sont rencontrées régulièrement dans la pratique des anesthésistes réanimateurs (AR) français. Cette étude a pour objectif d’évaluer la satisfaction concernant les LATA et le DA en période périopératoire.

Patients et méthodes

Un questionnaire électronique portant sur la pratique des LATA en périopératoire et les DA a été diffusé à des internes d’anesthésie-réanimation et à des anesthésistes-réanimateurs français. Le questionnaire était constitué de questions d’ordre démographiques, sur les pratiques concernant les LATA et les DA, et sur la satisfaction quant à la situation et les axes d’améliorations concernant les LATA et les DA.

Résultats principaux

Deux cent quatre-vingt-onze AR ont répondu. Sur une échelle de 0 (pas satisfait) à 5 (complètement satisfait), la satisfaction est en moyenne à 2,1 concernant les LATA et 1,9 pour les DA : 27,8 % (81) des AR avaient déjà acté seuls des LATA, dont 91,4 % (74) dans un contexte d’urgence ; 63,6 % (184) des AR avaient déjà eu l’impression de faire de l’acharnement thérapeutique sans arriver à y mettre fin.

Conclusion

La satisfaction concernant les LATA et les DA en périopératoire n’est pas suffisante. Malgré des LATA fréquemment utilisées par les AR, encore un trop grand nombre a l’impression de faire de l’acharnement thérapeutique sans arriver à y mettre fin.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Context

Limitations of active therapies (LATA) and advance directives (DA) are regularly encountered in French intensive care anesthesiologists’ (AR) practice. The present study aims to assess the satisfaction concerning LATA and DA in perioperative care.

Patients and methods

An electronic questionnaire on LATA practices and DA in perioperative care was distributed to French AR interns and AR. The questionnaire contained demographical items, questions on LATA and DA practices, satisfaction with the present situation, and improvement axes for LATA and DA.

Results

Responses from 291 AR were collected. On a scale from 0 (not satisfied) to 5 (totally satisfied), the mean scores were 2.1 for LATA and 1.9 for DA: 27.8% (81) of AR had decided LATA on their own, of which 91.4% (74) decided in emergencies; 63.3% (184) were under the impression to have practiced therapeutics eagerness without being able to suspend it.

Conclusion

Satisfaction with LATA and DA in perioperative care is insufficient. While LATA is frequently decided by AR, many feel to have practiced therapeutics eagerness without being able to suspend it.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Éthique, Fin de vie, Directives anticipées, Limitations des thérapeutiques actives

Keywords : Ethic, End-of-life, Advance directives, Limitations of active therapies


Plan


© 2022  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 8 - N° 6

P. 551-558 - novembre 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Problématique de l’accès aux produits d’anesthésie dans les pays en développement : enquête au centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio de Lomé au Togo
  • Sarakawabalo Assenouwe, Essohanam Tabana Mouzou, Hamza Dolès Sama, Damessane Lamboni, Pikabalo Tchetike, Magnoudewa Poko, Lonlongnon Kossi Randolph, Tchimbiandja Labdiedo, Gnimdo Mawa-eya Akala Yoba, Kadjika Tomta, Samuel Ahouangbevi
| Article suivant Article suivant
  • Monitorage hémodynamique en chirurgie néonatale : à quoi se fier ?
  • Souhayl Dahmani, Sonia Benkhalifa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.